La réforme des retraites en points de suspension

Revue de Presse par Christophe Chiclet, journaliste L’inFO militante

Franck CRUSIAUX/REA

Avec la crise sanitaire, le gouvernement a dû suspendre ses réformes. Toutefois, reports, évolutions, changements et calendriers sont à nouveau à l’ordre du jour. La vigilance est plus que jamais de mise. Aperçu dans la presse.

La Croix
Petite information, mais qui a toute son importance : Avec le remaniement, le ministère de la santé et des solidarités a gagné une ministre déléguée à l’autonomie, Brigitte Bourguignon. Mais il devrait perdre la réforme des retraites, qui passerait de l’avenue Duquesne à la rue de Grenelle. Élisabeth Borne, nouvelle ministre du Travail, devrait récupérer la question de l’assurance vieillesse et des retraites dans ses attributions. C’est toujours bon à savoir.

Les Échos
Suite à la première rencontre avec les partenaires sociaux le 9 juillet : Le Premier ministre, à peine nommé, a pris la peine de rencontrer tous les interlocuteurs sociaux. Cela ne peut être que souligné, a abondé Yves Veyrier, tout en restant attentif aux décisions à venir,…, En clair, pas question de rouvrir à court terme le dossier du déficit des retraites comme le souhaite Jean Castex. Et le quotidien économique de poursuivre : FO reconnaît qu’il y a bien un problème de financement, mais il est lié aux conséquences de la crise. Il doit donc se traiter globalement avec tous les paramètres sur la table, y compris les cotisations employeurs ou les 140 milliards d’aides publiques aux entreprises dont une partie peut être ̎ réorientée ̎ estime Yves Veyrier.

Le Figaro
Pour les syndicats hostiles depuis le début à la réforme, l’opposition reste totale. ̎ Ce n’est vraiment pas le moment ̎, a martelé Yves Veyrier, secrétaire général de FO.

Sud-Ouest
Face au front du refus, le gouvernement fait marche arrière : La réforme pour un régime universel à points reviendra sous la forme d’une ̎ concertation initiée à l’automne ̎ (plutôt à la fin de l’année selon les syndicats) et élargie aux conditions de travail des seniors. Le gouvernement a accepté de traiter à part la question des déficits dans le cadre plus large du financement de l’ensemble de la Sécurité sociale. D’ici septembre des projections seront réalisées et permettront au Comité d’orientation des retraites d’établir une projection financière, en isolant ce qui relève du conjoncturel (impact du Covid-19) et du structurel. Sur cette base, une concertation sera initiée au Conseil économique, social et environnemental.

Libération
Le gouvernement a fait un autre geste, sur un autre dossier brûlant. Alors qu’Emmanuel Macron et Jean Castex répétaient depuis deux semaines qu’il fallait reprendre les discussions autour de la réforme des retraites, les organisations syndicales et patronales, qui ne veulent plus en entendre parler pour le moment, ont obtenu gain de cause : le sujet ne sera pas remis sur la table avant le début de l’année prochaine.

L’Humanité
Retraite tactique du gouvernement sur les retraites ! Concernant les retraites, le Premier ministre ne renonce à rien, sauf au calendrier serré de son prédécesseur : ̎ L’instauration d’un nouveau régime universel de retraite (…) sera maintenu. Simplement, nous lui appliquerons une nouvelle méthode en distinguant le caractère structurel de cette réforme qui vise à plus de justice de tous les éléments financiers, en reprenant la concertation dans les mois à venir pour en améliorer le contenu et la visibilité ̎. Plus que jamais, vigilance !

Sur le même sujet

M. Darmanin : le mensonge n’est pas acceptable !

Toute l’actualité par FEETS FO

Lors de son intervention télévisée d’hier soir, le ministre Darmanin, argentier du gouvernement, s’est copieusement appuyé sur la situation de sa mère, femme de ménage, pour justifier les bienfaits du projet gouvernemental de système à points.