La Section Fédérale des Organismes Agricoles de la FEC-FO soutient la mobilisation des agriculteurs en faveur de l’amélioration de leur rémunération et de leurs conditions de travail

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

© F. BLANC

Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale des Organismes Agricoles

La Section Fédérale des Organismes Agricoles de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière soutient la mobilisation des agriculteurs en faveur de l’amélioration de leur rémunération et de leurs conditions de travail.

Cependant, la Section Fédérale des Organismes Agricoles ne peut cautionner les violences et les dégradations commises, notamment contre les locaux de la MSA de Narbonne.

De telles actions n’ont pour conséquence, outre les destructions et les dégradations, que de priver un certain nombre de salariés de leur travail.

De plus, les organismes de MSA, organismes de Sécurité Sociale du monde agricole, ne sont pas seulement des organismes collecteurs de cotisations, mais sont également ceux qui versent toutes les prestations sociales.

S’attaquer à ces organismes revient à s’attaquer à des organismes et des salariés qui œuvrent dans l’intérêt de tous les ressortissants agricoles.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Crédit Agricole Côtes d’Armor : les salariés vent debout contre des conditions de travail insoutenables et l’absence de reconnaissance salariale

InFO militante par Chloé Bouvier, L’Info Militante

Il y a des signes qui ne trompent pas : des départs, des arrêts maladies… Depuis plusieurs années, les salariés de la caisse régionale du Crédit Agricole Côtes d’Armor font face à des objectifs commerciaux inatteignables et anxiogènes ainsi qu’un rythme de travail infernal.

8 % des effectifs de la MSA menacés par la nouvelle convention

Négociation par Mathieu Lapprand

Alors que le monde de l’agriculture est en ébullition, les pouvoirs publics exigent toujours plus d’économies pour les caisses du régime agricole. Pour FO, les effectifs des salariés de ces caisses, qui n’ont cessé de fondre ces dernières années, ne peuvent être les seuls sacrifiés au nom (...)