La sécurité sanitaire oui ! Mais pas que !

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Article publié dans le Dossier Coronavirus / Covid19

Communiqué de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière

Alors que les mesures de confinement sont de retour depuis quelques jours, il est important pour la Fédération des Employés et Cadres FO de ne pas oublier le reste.

En effet, si nous sommes d’accord sur le fait que nous devons protéger l’ensemble de la population des risques sanitaires que représente la Covid-19, il est important de le faire avec discernement et sérieux, et non pas comme le fait le gouvernement dans une gestion au jour le jour, avec plus d’effets d’annonces que de résultats.

La Fédération des Employés et Cadres FO s’interroge sur la gestion de la Covid-19 par le gouvernement depuis mars !

Où sont les lits en plus promis pour les hôpitaux ?

Où sont les renforts en effectif promis pour ces mêmes hôpitaux ?

Que dire de la « gestion » des écoles où la cacophonie et les contradictions des annonces sont de mise ? Un jour les enfants ne sont pas vecteurs de la maladie, le lendemain on leur met des masques… Est-ce vraiment sérieux ?

Pire, on ouvre des écoles avec un nouveau protocole sanitaire applicable… « là où c’est possible » !

Nous ne sommes plus dans l’approximation, on est carrément dans l’incompréhension !

Idem pour les tests de dépistage promis en nombre et rapides depuis le printemps… Ils sont toujours trop longs dans leurs délais de réponse alors même que, dans les pays autour de nous, c’est dans l’heure ou les 24 heures au plus !

Dans ce bazar, le gouvernement oublie également le principal : « les salariés » ! Dans ce domaine encore, aucune logique et de beaucoup d’annonces !

Le « quoi qu’il en coûte » présidentiel ne s’applique malheureusement pas aux TPE-PME, obligées de fermer pour la plupart, mais profite largement aux grands groupes du CAC 40 ainsi qu’aux dirigeants et actionnaires.

Nous avons l’impression d’assister à un mauvais remake du CICE où l’on va distribuer des centaines de milliards d’euros sans aucun contrôle ni contreparties !

La crise Covid creuse, une fois de plus, les inégalités et plonge même certains salariés et retraités dans la précarité voire la misère ! Pour preuve, les demandes de RSA ont, durant ces derniers mois, fait un bon de 20% ! Idem pour le chômage, il n’a jamais été aussi élevé.

Il n’y a jamais eu autant de monde à se rendre dans les banques alimentaires (Croix rouge, Restos du cœur, etc.). De nouvelles catégories s’y côtoient : étudiants, intermittents, intérimaires sans mission…

Pour la FEC FO, il faut que le gouvernement réagisse : les milliards d’euros d’aides doivent d’abord être destinés aux plus précaires (salariés, retraités, chômeurs, jeunes en difficulté) !

On en est loin, notamment par exemple, lorsque le Président parle de chômage partiel pris en charge à 100% : ce n’est pas pour les salariés, c’est uniquement pour les patrons !

La Fédération des Employés et Cadres FO rappelle ses principales revendications :

  • des mesures de sécurité sanitaires pour tous ;
  • le renforcement des effectifs dans les hôpitaux et pour l’ensemble de notre système de santé (Sécu comprise !) ;
  • la prise en charge du chômage partiel à 100% pour les salariés ;
  • l’interdiction des licenciements durant cette période, et ce d’autant plus pour les entreprises ayant bénéficié d’aides de l’État ;
  • le retrait définitif de la réforme de l’assurance chômage qui n’est, pour l’heure, que reportée ;
  • le retrait de la réforme des retraites qui serait encore plus catastrophique si elle se mettait en place avec les conditions économiques actuelles.

Pour la Fédération des Employés et Cadres FO, l’heure n’est pas aux discussions sur la présence de la Covid ou pas, sur le port du masque ou pas, l’heure est à la prise rapide de mesures économiques d’urgence pour les plus précaires, non pas pour les dirigeants et actionnaires.

Bien évidemment, il faut aider les entreprises qui en ont besoin, mais en conditionnant ces aides à un maintien de l’emploi et des salaires à 100%.

Ce n’est pas aux salariés des première, deuxième ou troisième lignes, etc. de payer la note avec leur santé et leur emploi mis en danger !

Il est urgent qu’au-delà des annonces de milliards d’aides accordées sans engagement en retour, des mesures concrètes soient prises pour tous les salariés et plus encore ceux des secteurs en crise (commerce, casinos et jeux, intérim…).

Confinement ou pas, les représentants de la Fédération des Employés et Cadres FO sont là pour vous assister et ils porteront vos revendications dans l’ensemble des branches professionnelles !

Employés et Cadres Secrétaire Général

Tous les articles du dossier

Finances publiques : les agents font tourner la logistique budgétaire de crise

Coronavirus / Covid19 par  Valérie Forgeront

Mais à quoi donc servent les services des finances publiques en cette période de crise et de confinement ? Est-il bien utile de les maintenir en activité puisque l’économie tourne au ralenti ? Pour ces deux questions, la réponse est simple : ces services sont eux aussi au cœur de l’action. Comme le rappelle l’expression attribuée, entre autres, à un historien du 1er siècle, le nerf de la guerre, c’est l’argent. L’argent public notamment, indispensable à la lutte contre l’épidémie de Coronavirus.