La tactique gouvernementale de la diversion ne passe pas

InFO militante par  Valérie Forgeront, L’Info Militante

Relance du nucléaire, loi sur les énergies renouvelables, loi immigration, plan contre la fraude sociale, réforme des institutions, loi plein emploi... Autant de réformes envisagées par l’exécutif, en cours ou déjà réalisées, comme sur les énergies renouvelables, cela alors que le vent de la contestation sociale contre la réforme des retraites souffle très fort. Les travailleurs la rejettent toujours, à 94 %, et en demandent le retrait. L’utilisation du 49.3 par le gouvernement le 16 mars pour faire adopter la réforme a encore fait monter d’un cran le mécontentement. Un sondage pour RTL et AEF Info indiquait ainsi le 17 mars que pour 82 % des Français, ce 49.3 était une mauvaise chose. Un autre sondage (Elabe), publié le 20 mars, notait lui que deux Français sur trois ressentent de la colère face à ce passage en force.

Une loi « Plein emploi » en rattrapage ?

Alors que le gouvernement tente des diversions, rien n’y fait : l’attention des travailleurs se porte toujours sur le combat contre la réforme des retraites. Les projets contre-feu ne produisent pas l’effet escompté, ainsi en est-il de la loi « Plein emploi » ou loi « Travail », qui viendrait donc après celle « relative au fonctionnement du marché du travail » (21 décembre 2022), portant notamment des mesures contestées sur l’Assurance chômage.

Le gouvernement vise à ce qu’un texte soit adopté avant l’été. Le projet, aux contours encore flous, traiterait de la qualité de vie au travail, de l’organisation du travail (semaine de quatre jours), intégrerait l’ANI sur le « partage de la valeur », envisagerait d’améliorer les petites pensions des femmes mères de plusieurs enfants. Sans préciser s’il s’agirait de sanctions, il serait question aussi de mesures censées compliquer pour l’employeur les licenciements des plus de 55 ans... Ces dernières semaines, en parallèle du projet sur les retraites, le gouvernement tentait d’attirer l’attention sur ce projet fourre-tout, qu’il cherche à présenter comme une sorte de rattrapage social aux mesures de la réforme des retraites, notamment en ce qui concerne les femmes et les seniors. Mais, avec FO et dans l’intersyndicale, les travailleurs poursuivent eux la lutte contre une réforme des retraites que l’exécutif s’emploie à imposer depuis deux mois, et ce, au mépris de la démocratie sociale, s’est indignée FO avec l’intersyndicale.

 Valérie Forgeront Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet

Réforme des retraites : report à la fin de l’année ?

Retraite par Secteur Retraites

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020, qui sera voté à l’automne, comportera des mesures d’économie sur l’assurance-vieillesse, avant même le vote sur la refonte des régimes de retraite. Du coup, le grand chantier que mène le haut-commissaire à la réforme des (...)