Le 24 janvier, toujours mobilisés !

Retraite par Finances

© F. BLANC

Communiqué de FO Finances

Depuis plusieurs semaines, les salariés du privé et du public dénoncent massivement le projet de loi sur les retraites présenté au Conseil des ministres vendredi prochain.

Malgré une campagne de dénigrement sans précédent dans les médias, les enquêtes d’opinion confirment le soutien majoritaire des Français à ce conflit social.

Le pseudo compromis sur l’âge pivot n’est en fait qu’un mauvais scénario qui ne trompe personne, préalablement élaboré entre le Premier ministre et certaines organisations syndicales, pour mieux faire passer la retraite par points que ces dernières cautionnent.

Force Ouvrière n’a eu de cesse depuis des mois d’appeler le gouvernement à renoncer à son projet néfaste pour tous les salariés et à ouvrir de véritables négociations sur le devenir des régimes de retraites.

En syndicat réformiste, au sens où la réforme est un progrès social, Force Ouvrière a présenté des propositions alternatives pour améliorer les dispositifs actuels et assurer l’équilibre financier.

Force Ouvrière ne manquera pas de les exposer encore et toujours dans les semaines à venir.

Depuis le 5 décembre, les agents des finances ont répondu par milliers aux diverses mobilisations organisées sur l’ensemble du territoire.

Ils ont bien compris qu’aucune génération n’échapperait aux multiples régressions sociales inscrites dans le projet de Loi.

La récente publication des mesures d’impact démontre les véritables intentions gouvernementales : travailler plus longtemps pour une pension plus faible.

La lutte contre cette réforme systémique est loin d’être finie.

FO Finances appelle tous les agents des ministères économiques et financiers et des établissements publics à participer massivement à la journée de mobilisation et de grève interprofessionnelle le 24 janvier, pour exiger l’abandon de cette contre-réforme.

Finances Secrétaire général

Sur le même sujet

Retraites : « pas de pause dans la détermination » contre le régime unique par points

Mobilisation par Evelyne Salamero, journaliste L’inFO militante

Ce samedi 11 janvier, au 38e jour du mouvement de grève, alors que celle-ci était toujours reconduite à la SNCF, à la RATP, dans les raffineries et les ports, au moment même où le gouvernement s’apprêtait à annoncer qu’il retirait « provisoirement » l’âge pivot de son projet de loi, des centaines de milliers de travailleurs du public et du privé manifestaient toujours leur volonté de voir retirer l’ensemble du projet de régime unique de retraite par points