Événement

Le 4 décembre, la défense du service public passe par FO

, Valérie Forgeront

Recommander cette page

@ SOLANGE GAUTIER

Plus de cinq millions d’agents vont voter pour le renouvellement de l’ensemble des instances représentatives des personnels dans toute la fonction publique.

Décryptage : Plus de listes FO qu’en 2011
À l’Éducation nationale, FO présente 520 listes dont 29 émanant pour la première fois des personnels de direction. Aux Finances, il y aura plus de 300 listes FO, tandis que dans la fonction publique hospitalière, avec 1201 listes l’organisation sera présente dans cent établissements de plus qu’en 2011. Dans la territoriale, FO a aussi déposé davantage de listes et sera en lice dans tous les conseils généraux et régionaux. Dans le périmètre de la FEETS (Équipement, Environnement), avec 300 listes déposées, FO est présent dans 95 % des scrutins. Aux Télécoms, avec 11 listes, FO est le seul syndicat à toucher l’ensemble des catégories d’agents.

Les agents (titulaires et contractuels) de la fonction publique (État, territoriale, hospitalière, Poste et Télécoms) voteront le 4 décembre pour renouveler 22 000 instances, dont les comités techniques et les commissions administratives paritaires. Le scrutin servira aussi à la composition des conseils supérieurs des trois fonctions publiques ainsi qu’à celle du conseil commun. Pour certains agents qui voteront par voie électronique ou par correspondance, ces élections démarrent en amont de cette date. Le secteur de l’Éducation, par exemple, vote du 27 novembre au 4 décembre.

L’enjeu est majeur car c’est par ces instances que les représentants des syndicats portent les revendications catégorielles (carrières, rémunérations, conditions de travail…). Plus largement, il en va du devenir du service public républicain. « La défense des missions publiques, la présence territoriale et opérationnelle du service public, le statut général et l’égalité de droits... Ce sont des positions que FO est bien seule à tenir, en plus des revendications catégorielles et locales que portent les syndicats FO », souligne Pascal Pavageau pour la Confédération. FO, qui a mené trente-sept meetings pour ces élections, rappelle, affiches à l’appui, qu’« il n’y a pas de République sans service public ».

Faire encore mieux qu’en 2011

Ce scrutin de 2014 sera aussi historique car pour la première fois toute la fonction publique s’exprimera dans le cadre des règles de représentativité de la loi de 2010, inspirées des accords de Bercy de 2008 sur le dialogue social. FO, qui contestait ces accords, imposant des seuils de représentativité aux syndicats, n’en était pas moins sortie victorieuse du scrutin de 2011, décrochant notamment la première position syndicale à l’État. Pour ces élections, les structures ont tout mis en œuvre pour conforter leurs implantations et la représentativité de l’organisation dans l’ensemble de la fonction publique. Avec davantage de listes qu’en 2011, FO confirme déjà son ancrage sur le terrain, auprès des agents.

- Sur le site www.fo-com.com, consultez le numéro 74 de Force Com (spécial élections CT, CAP et CCP) au format PDF.
- Accédez aux sites de la Fédération FO des personnels des Services publics et de Santé à cette adresse : www.fo-publics-sante.org.
- L’actualité de l’Union interfédérale des agents de la fonction publique FO est sur le site www.fo-fonctionnaires.fr.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Valérie Forgeront

Journaliste à FO Hebdo

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément