Le 49.3 ne passe pas ! Manifestations aujourd’hui partout en France

Loi Travail par Yves Veyrier

Article publié dans le Dossier Loi Travail
Manifestation contre la Loi Travail à Paris. Photographie : F. Blanc / FO Hebdo

Ce 12 mai, initialement dernier jour des débats en première lecture à l’Assemblée nationale sur le projet de loi Travail, avait été choisi par les confédérations FO et CGT, les organisations syndicales FSU et Solidaires ainsi que UNEF, FIDL et UNL pour manifester leur rejet de la régression sociale. Le choix par le gouvernement de l’imposer sans débat est une raison supplémentaire de mobilisation.

Des manifestations auront lieu encore aujourd’hui partout dans le pays, pour exprimer le rejet à la fois du projet de loi Travail et du coup de force du gouvernement.

Rien n’est fini, loin s’en faut ! Le projet doit encore être examiné par le Sénat, où le gouvernement utilisera sans doute encore le 49.3 ainsi qu’en commission mixte entre l’Assemblée nationale et le Sénat, où, une fois encore, le gouvernement devrait recourir au 49.3

Le principe de faveur mis à bas

FO demeure déterminée à tout engager pour faire opposition à un projet qui, dans sa philosophie, remet en cause le principe de faveur, livrant en particulier les salariés des petites et moyennes entreprises au dumping social imposé par les donneurs d’ordres ou par la concurrence sans règle du marché. Comment croire que l’accord majoritaire, dans ce contexte, sera protecteur, puisque son objectif même est de permettre de déroger aux dispositions du code du travail qui deviennent « supplétives ».

11% au lieu de 25% ou plus d’emploi

Ainsi, les heures supplémentaires ne seront majorées de 25% que faute d’accord.

D’ores et déjà les sous-traitants ont été soumis à la pression de leurs clients, donneurs d’ordres, qui ont exigé d’eux une remise de prix équivalente au crédit d’impôt (CICE) dont ils bénéficiaient. Demain leur exigence sera que les heures supplémentaires ne soient majorées qu’à hauteur de 11% afin de récupérer le différentiel en baisse de prix !

Comment l’accord majoritaire sera-il protecteur si l’alternative est : c’est 11% ou on ferme ou supprime des emplois ?

On peut manifester aujourd’hui

Vous le refusez ? Vous défendez le progrès social ?

Alors aujourd’hui vous pouvez le manifester !

  • A Paris, la manifestation partira de Denfert Rochereau à 14 heures
  • En Corrèze, à Tulle c’est ce matin à 11h et à Brive à 11h
  • En Côte d’Or à Dijon, le rassemblement est prévu devant le Medef à 12H
  • En Dordogne, à Périgueux à 11h45, à Sarlat à 17h30, à Bergerac à 17h30
  • Dans l’Hérault, à Montpellier à 12h devant la préfecture
  • Dans l’Indre et Loire, à Tours à 17h30
  • Dans la Marne, des rassemblements sont prévus devant les permanences des sénateurs
  • Dans le Rhône, rassemblement à 12h place de la Comédie
  • Dans les Bouches du Rhône, à Marseille à 11h30, rassemblement devant la chambre de commerce
  • Dans le Nord, à Lille 14 h 30 – Porte de Paris
  • Etc.


Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

FO n’acceptera jamais l’inversion de la hiérarchie des normes

Éditoriaux de FO par Jean-Claude Mailly

À l’heure où ces lignes sont écrites, nous sommes à la veille de notre manifestation nationale du 14 juin à Paris.
Tout en restant fermé sur le projet de loi Travail, le gouvernement a espéré déminer le conflit par arrosages catégoriels. Certes, ce qui est pris n’est plus à prendre mais force est de (...)

Vienne : Continuer le combat contre le projet de loi Travail

Congrès d’UD par Françoise Lambert

Le XXVIIIe congrès de l’Union départementale des syndicats FO de la Vienne, qui s’est tenu le 3 juin à Vouillé (86), sous la présidence de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la confédération, a réuni trois cent trente militants FO. Alain Barreau a été réélu au poste de secrétaire général de l’Union départementale.