Le 9 avril, grève et manifestations dans tout le commerce

Communiqué des Fédérations CGT, FO et SUD du commerce par Employés et Cadres

Article publié dans le cadre de la campagne 9 avril 2015 : Grève interpro­fessionnelle

Le gouvernement, au service des grandes enseignes, a la volonté :

 de nous faire travailler de 5 à 12, voire 52 dimanches par an ;
 de créer des zones touristiques internationales sur Paris, la côte normande et d’azur ouvertes toute l’année et de nous y faire travailler tous les dimanches et la nuit ;
 de développer le nombre de zones commerciales ouvertes tous les dimanches ;
 de permettre l’ouverture dominicale des commerces dans les grandes gares.

C’est la généralisation du travail du dimanche et la banalisation du travail de nuit qui sont programmées.

C’est la destruction des emplois en semaine dans les commerces qui ne supporteront pas les pressions économiques.

Le volontariat sera contraint pour répondre à l’augmentation des ouvertures. Les majorations de salaire, qui ne sont pas prévues par le projet de loi, seront aléatoires d’une entreprise à l’autre. Qui peut croire qu’une fois banalisés, le travail du dimanche et de nuit seront mieux payés que les autres jours ?

C’est déjà trop ! Nous subissons déjà les bas salaires et le temps partiel imposé ; nous travaillons déjà avec des horaires décalés, le plus souvent 6 jours sur 7 avec une amplitude quotidienne qui peut atteindre 12 h. Si cette réforme était appliquée, il en sera fini de notre vie sociale, familiale, citoyenne, culturelle, sportive…

Les Fédérations CGT, FO et SUD du commerce réunies ce jour se joignent à l’appel des confédérations CGT et FO ainsi que de la FSU et de Solidaires qui « invitent les retraité(e)s et les chômeurs(ses) à se mobiliser et appellent l’ensemble des salarié(e)s, du public et du privé, à une journée de grève interprofessionnelle et à manifester le 9 avril 2015 ».

Dans le cadre de cet appel et des revendications propres aux salariés du commerce, elles appellent à faire grève et à manifester, en régions et à Paris :

 pour l’abrogation de l’amendement Debré, de la loi Mallié et le rejet du projet de loi Macron qui visent à généraliser le travail du dimanche ;
 pour l’arrêt du travail de nuit et des temps partiels subis ;
 pour le retour des deux jours de repos consécutifs dont le dimanche ;
 pour l’augmentation générale des salaires.

Ça suffit ! Seule la mobilisation et la grève des salariés, dans l’unité syndicale, pourront faire reculer le gouvernement.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Tous les articles de la campagne

FO Santé réagit aux diktats de la Fédération des cliniques et hôpitaux privés de France

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé FO par Services publics et de Santé

Le Président de la Fédération des cliniques et hôpitaux privés de France (FHP), Monsieur Lamine Gharbi, a informé les organisations syndicales de sa décision de suspendre les négociations en commission paritaire. Cet acte a pour objet d’exercer une pression sur le gouvernement qui lui impose une baisse (...)

Le 9 avril, se faire entendre par le gouvernement

L’Éditorial de Jean-Claude Mailly par Jean-Claude Mailly

Après une accalmie au mois de janvier, les chiffres du chômage sont repartis à la hausse en février (+ 0,4 %, soit 12 800 chômeurs supplémentaires dans la catégorie A).
Cela montre que même s’il y a, selon le gouvernement, quelques indicateurs économiques qui frémissent, cela ne se traduit pas par (...)

Grève chez Picard le 9 avril

Communiqué de la FGTA-FO par FGTA-FO

Lion Capital vient d’annoncer la cession de 49% de ses parts dans l’entreprise de surgelés Picard au groupe suisse Aryzta. Si le montant de cette transaction n’est pas encore officiel, nul doute qu’il s’inscrira dans la lignée des 602 millions d’euros remontés aux actionnaires en début d’année suite à (...)