Le 9 mars, c’est dans la rue que ça se passe

Emploi et Salaires par  Mathieu Lapprand

Les syndicats, dont FO, la CGT et les organisations de jeunesse, exigeant le retrait de l’avant-projet de loi Travail, appellent le 9 mars à une première journée de mobilisations. Alors que l’avant projet de loi devait initialement être présenté en Conseil des ministres, avant d’être repoussé au 24 mars, une centaine de rassemblements étaient prévus à travers la France.

<nivoslider4740>

À Paris, une manifestation est partie du siège du Medef vers le ministère du Travail à 12h30. Un autre rassemblement est enplace de la République. Pour Jean-Claude Mailly, cette première étape constitue « un apéro avant le plat de résistance », la grève du 31 mars.

Ce même jour, les cheminots appelent également à la grève pour défendre les conditions de travail.

Retrouvez heure par heure les principaux événements de la journée.








MP3 - 7.2 Mo
Loi Travail : « On doit bouger le Code du travail,
mais pas pour retirer des droits aux salariés »,
estime Jean-Claude Mailly

 Mathieu Lapprand Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

La France, mauvaise élève européenne en matière de création d’emploi

Emplois par Nadia Djabali

En matière de croissance de l’emploi, la France fait plus de deux fois moins bien que la moyenne européenne. Dans le privé le nombre de création d’emploi ralentit et la fonction publique a perdu plus de 28 000 postes depuis un an. Une situation imputable au ralentissement de la croissance mais également à la politique du gouvernement Macron qui a plombé le pouvoir d’achat des Français.

Rémunération : travailler plus pour gagner moins

Dossier Loi Travail par Clarisse Josselin

L’article 13 de l’avant-projet de loi Travail autorise les accords de maintien dans l’emploi (AME) « offensifs », en l’absence de difficultés économiques, réclamés de longue date par le patronat. Ces accords, établis « en vue de la préservation ou du développement de l’emploi », permettraient à l’employeur de (...)