Entre Militants

Le Calvados combat la crise par la syndicalisation

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

Le XXVIe congrès de l’union départementale FO du Calvados s’est tenu le 18 septembre à Mézidon-Canon, avec 250 délégués, sous la présidence de Jean-Claude Mailly.

Dans le Calvados, la situation économique se détériore, la précarité gagne du terrain et la population vieillit. Beaucoup de jeunes quittent le département pour poursuivre leurs études ou trouver un emploi tandis que des retraités viennent s’installer sur le littoral. Le revenu médian annuel des ménages, à 17 235 euros, est l’un des plus faibles de France. Le taux de chômage atteint 10% et le nombre de bénéficiaires du RSA a augmenté de 12,5% en deux ans.

« On ne peut pas perdre plus d’emplois, on atteint l’os, il n’y a même plus d’embauches en intérim », s’inquiète Michel Beaugas, le secrétaire général que le congrès a réélu dans ses fonctions à l’unanimité.

Dans sa résolution générale, le congrès condamne le Pacte de responsabilité et revendique l’augmentation générale des salaires, pensions et retraites afin de rattraper les pertes de pouvoir d’achat et de relancer l’activité économique.

Si plusieurs milliers d’emplois ont été détruits en 2013, la fermeture en juin de l’usine de plaquettes de freins Honeywell, à Condé sur Noireau, reste la plus emblématique. « Le groupe a construit une usine neuve en Roumanie et transféré l’activité là-bas, poursuit Michel Beaugas. Ce déménagement lui a aussi évité de réaliser les gros travaux de désamiantage. Localement c’est un traumatisme, tout le monde travaillait chez Honeywell et 400 personnes n’ont pas retrouvé d’emploi aujourd’hui. » FO était majoritaire avec 52% des voix.

Meeting le 8 octobre avec Jean-Claude Mailly

L’économie du Calvados repose essentiellement sur l’agroalimentaire. Seules cinq entreprises, comme Renault Trucks ou le CHU, ont plus de 500 salariés, mais 300 ont plus de 100 salariés. « Le développement syndical est un enjeu majeur, nous allons augmenter les adhésions et les implantations », poursuit Michel Beaugas. Le congrès a adopté deux résolutions, l’une générale et l’autre dédiée au développement syndical.

FO va notamment partir à la conquête des entreprises de plus de 100 salariés dont elle est absente. L’objectif est, avec le soutien de l’UD, de diffuser des tracts, créer des listes et participer aux négociations des protocoles d’accords pré-électoraux dans les entreprises dépourvues de syndicats.

Suite à une bonne campagne TPE en 2012, de plus en plus d’isolés frappent à la porte de l’UD. Leur nombre a augmenté de 25% en deux ans. L’UD les incite à créer des petites structures syndicales à deux ou trois personnes. Elle démarre également les campagnes pour les élections dans la fonction publique, la mutualité sociale agricole (MSA) et les HLM. De nombreux meetings seront organisés dont un à Caen le 8 octobre avec Jean-Claude Mailly.

Autre avancée, la commission exécutive et le bureau de l’union départementale respectent désormais la parité hommes-femmes, un renouvellement des instances salué par Jean-Claude Mailly.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Du 14 au 25 mai

    SOS Impôts
    Nos spécialistes sont à votre disposition du 14 au 25 mai 2018 (de 9h à 12h et de 14h à 17h, lundi (...)
  • Lundi 21 mai de 18h50 à 19h00

    France Info
    Pascal Pavageau sera l’invité de Jean Leymarie pour « L’Interview éco »
  • Mardi 22 mai de 08h00 à 09h00

    Public Sénat
    Pascal Pavageau sera l’invité de l’émission « Territoires d’Infos », présenté par Cyril (...)