Le Chiffre : 2,1%

InFO militante par  Michel Pourcelot

La Covid-19 affaiblit aussi les salaires : pour la période janvier-juin 2020, un ralentissement des augmentations salariales a été constaté par l’étude annuelle sur les rémunérations du cabinet d’audit et de conseil Deloitte, qui précise que les augmentations distribuées en 2020 ont été de l’ordre de 2,0% pour les OETAM [ouvriers, employés, techniciens et agents de maîtrise, NDLR] et 2,3 % pour les cadres », soit « un léger recul par rapport à 2019, respectivement de 0,4 point (2,4%) et de 0,5 point (2,8 %). Il s’agit d’une moyenne réalisée sur un panel de quelque trois cents entreprises aux profils variés. Seulement un quart de ces dernières ont versé la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (PEPA), dite prime Macron, remarque par ailleurs le cabinet. Pas de quoi vraiment contribuer à une relance par la consommation, le moteur de la croissance, appelée de ses vœux par le gouvernement lors de la présentation du plan de relance le 3 septembre. Toutefois, l’État employeur ne semble pas vouloir donner l’exemple, ayant confirmé cet été aux fonctionnaires le maintien du gel des salaires indiciaires. Pour sa part, la confédération FO rappelle que  la question du salaire doit faire partie du plan de relance.

 Michel Pourcelot Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Après la réussite de la mobilisation du 16 juin, le gouvernement doit répondre immédiatement à nos revendications !

Service Public par Services publics et de Santé

[Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière ] En ce 16 juin 2020 en plein « Ségur de la santé », la Fédération FO des personnels des Services Publics et des services de Santé appelait, avec d’autres organisations syndicales et collectifs, à une journée d’actions, de grève et de mobilisation.

Coronavirus : l’urgence d’être budgétairement à la hauteur

Toute l’actualité par  Valérie Forgeront

Face à la pandémie, le gouvernement annonce vouloir ouvrir les vannes budgétaires. Pour faire face au combat sanitaire, pour soutenir les salariés, les entreprises… Tous les regards se tournent vers L’État, placé au cœur de ce processus pour maintenir l’économie à flot dans le cadre d’une crise qui (...)