Le chiffre aujourd’hui : 460 dissimulations et un réacteur

Emploi et Salaires par Michel Pourcelot

«  FlamanvilleSiouville  » par Ji-ElleTravail personnel. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

Au moins 460 emplois dissimulés, concernant 163 Polonais et 297 Roumains, se sont trouvés au cœur d’un procès qui s’est déroulé devant le tribunal correctionnel de Cherbourg du 10 au 13 mars. Travaillant sur le chantier du réacteur nucléaire EPR de Flamanville (Manche) entre 2008 et 2009, ces ouvriers y avaient été envoyés par l’agence d’intérim internationale, Atlanco Limited, qui « aurait son siège à Chypre ou à Dublin », et la société roumaine de BTP Elco. Pour sa part, la société de BTP donneuse d’ordres, poursuivie pour « recours aux services d’une entreprise pratiquant le travail dissimulé » encourt plus de 100 000 euros d’amendes, « bien inférieures aux bénéfices réalisés » a souligné le procureur de la République, soit plusieurs millions d’euros de cotisations non payées. Jugement rendu le 9 juin.

Michel Pourcelot Journaliste

Sur le même sujet

La victoire : Centre CEA Le Ripault

Entre Militants

Après plusieurs mois d’une forte mobilisation à l’appel de six syndicats, les 650 salariés du CEA (Commissariat à l’énergie atomique) Le Ripault à Monts (Indre-et-Loire) ont gagné. La ministre des Affaires sociales a annoncé le 28 août, à la demande de François Hollande, la non-fermeture du site et l’arrêt (...)

Nomination de Nicolas Hulot au Ministère de la Transition écologique : réaction de FO Énergie et Mines

Service Public par Énergie et Mines

La nomination de Nicolas Hulot comme ministre de la Transition écologique deux jours après celle d’Édouard Philippe comme Premier ministre interroge sur la cohérence de ce gouvernement, tant les positions de ces deux responsables sont à l’opposé, que ce soit sur la loi de transition énergétique, la fermeture ou non de Fessenheim ou sur la place du nucléaire dans le mix électrique.

Projet nucléaire d’EDF au Royaume-Uni : Il est urgent d’attendre !

Communiqué de FO Énergie et Mines par Énergie et Mines

Le ministre Emmanuel Macron est venu vendredi apporter son soutien au projet d’EDF Hinkley Point au Royaume-Uni.
C’est manifestement le signe de la fébrilité qui monte autour d’un dossier que la grande majorité du personnel d’EDF, cadres dirigeants compris, considère comme risquant, en l’état, de (...)