Le gouvernement attaque les droits sociaux des fonctionnaires

Capital décès par FO Fonctionnaires

Communiqué de la Fédération générale des Fonctionnaires FO

Le 5 novembre 2015, a été publié au Journal officiel un décret n° 2015-1399 du 3 novembre 2015 ayant pour objet la forfaitisation du montant du capital décès sur la base du montant prévu pour le régime général.

Aussi, à compter du 6 novembre 2015, le capital décès versé aux ayant droits de tout fonctionnaire décédé avant l’âge légal est égal à quatre fois le montant mentionné à l’article D. 361-1 du code de la sécurité sociale (3 400 € x 4).

Cela concerne tous les fonctionnaires se trouvant au moment du décès soit en activité, soit en détachement, soit en disponibilité pour raison de santé, soit sous les drapeaux.

Pour rappel, le capital décès versé avant l’application de ce décret était égal au dernier traitement annuel du fonctionnaire, augmenté des primes et indemnité accessoires.

Pour Force Ouvrière, la convergence des droits public/privé se fait une fois de plus sur la base du moins-disant.

Ce n’est plus un capital décès, mais un simple capital obsèques qui sera versé aux ayant droits des fonctionnaires.

A l’heure où tout un chacun rend hommage au Service public et à ses agents après les terribles attentats, Force Ouvrière dénonce le double discours du gouvernement et cette nouvelle attaque contre les droits sociaux des fonctionnaires et de leurs familles.

FO Fonctionnaires Secrétaire général

Sur le même sujet

Fonctionnaires : une colère que le gouvernement se doit d’entendre

Service Public par Valérie Forgeront, journaliste L’inFO militante

« Retrait de la réforme », « sauvons l’hôpital public », « hausse générale des salaires », « maintien du statut », « non au régime universel de retraites par points, maintien du code des pensions »…. Autant de revendications et bien d’autres entendues ce 9 mai à l’occasion de la journée nationale de grève et de manifestations dans la Fonction publique. Une journée d’actions lancée à l’appel des neuf organisations représentatives dont FO-Fonction publique et avec le soutien de la Confédération FO et de son secrétaire général, Yves Veyrier, lequel a pris part au cortège parisien.