Communiqué de FO

Le gouvernement persiste et signe : pas de compensation pour Action Logement !

, Anne Baltazar

Recommander cette page

Dans le cadre du projet de budget 2017, le gouvernement avait annoncé qu’il envisageait désormais d’affecter au FNAL la grande majorité des 133 millions d’euros constituant depuis 2005 la juste contrepartie de l’exonération à l’assujettissement à la PEEC pour les entreprises entre 10 et 20 salariés. Une compensation qui avait été négociée en son temps par le 1%, aujourd’hui Action Logement.

Le gouvernement qui veut « faire des économies », se tourne donc vers Action Logement pour alimenter le fonds qui distribue les aides au logement. Or, il ne peut ignorer l’importante contribution au FNAL déjà versée par Action Logement depuis… quelques décennies… et qui représente de l’ordre de 2,7 Md d’euros par an.

Cette nouvelle ponction a provoqué une forte opposition d’Action Logement et notamment de Force Ouvrière. Jean-Claude Mailly a demandé le rétablissement de la compensation dans un courrier adressé à la Ministre du logement et au secrétaire d’État chargé du budget, en respect de la convention signée entre l’État et Action Logement en 2014 qui fixait les emplois de la PEEC. Côté Assemblée Nationale, un amendement demandant le retrait du nouveau fléchage avait été accueilli favorablement.

Or, le gouvernement vient d’exiger un retour au fléchage initial. La ponction risque d’être maintenue, faisant fi des arguments de ceux qui la dénoncent. Force Ouvrière souligne non seulement le caractère abrupt et unilatéral de la décision mais relève l’incohérence d’une décision qui va contraindre Action Logement à réduire d’autant les moyens pourtant alloués au logement des salariés !

A propos de cet article

Sur l’auteur

Anne Baltazar

Secrétaire confédérale - Secteur Égalité professionnelle - Économie sociale - Logement


Egalité professionnelle - Economie sociale - Logement social - Handicap


Voir le site internet - Handicap et Travail

Voir le site internet - Egalité professionnelle

Envoyer un message à Anne Baltazar

Site internet : https://twitter.com/anne_baltazar

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Éphéméride

12 décembre 1943

Appel à la classe ouvrière de la CGT clandestine
La Confédération Générale du Travail clandestine appelle la classe ouvrière à l’action immédiate pour défendre son existence et pour lutter contre le système d’oppression de l’occupant. « Vous avez encore à gagner la bataille pour vos salaires et des conditions de vie moins inhumaines. Pour cela , vous avez (...)

La Confédération Générale du Travail clandestine appelle la classe ouvrière à l’action immédiate pour défendre son existence et pour lutter contre le système d’oppression de l’occupant. « Vous avez encore à gagner la bataille pour vos salaires et des conditions de vie moins inhumaines. Pour cela , vous avez à entrer catégoriquement dans l’action. Les moyens d’obtenir satisfaction sont entre vos mains et dans votre volonté. Les grèves restent l’arme ultime à employer pour imposer votre dû. Revendiquer un salaire meilleur est un devoir national. C’est sauvegarder les familles françaises ». En terminant, la CGT invite les travailleurs aux combats contre la déportation arbitraire et à s’unir dans les syndicats pour leur libération.