Congrès UD

Le Loiret appelle les militants à développer la syndicalisation

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

Le congrès de l’union départementale FO du Loiret s’est déroulé les 27 et 28 novembre à Sully-sur-Loire, sous la présidence de Pascal Pavageau, avec 200 participants.

À quelques jours des élections professionnelles dans la fonction publique, le congrès du Loiret était l’occasion d’appeler à un dernier effort de mobilisation pour ce scrutin. Le département n’est en effet pas épargné par les méfaits de la politique d’austérité qui frappe les services publics et ses agents. Conforter la position de FO sera déterminant pour mettre en œuvre la position générale de la confédération, réaffirmée dans la résolution du congrès départemental, contre le démantèlement des services publics, la réduction massive d’effectifs, la remise en cause des statuts et la destruction programmée des communes et départements.

« Avec la baisse des effectifs, la pression augmente sur les personnels, et les absences pour arrêts de travail sont en hausse », ajoute Marc Bourgault, réélu secrétaire général à l’unanimité pour un second mandat par le congrès.

Les congressistes ont demandé que soit dressé un état des lieux de ces bouleversements dans le département.

Adhésions massives dans les transports

Mais la plupart des interventions de délégués (107 syndicats étaient représentés) venaient de militants du secteur privé (huit sur les dix intervenants). La précarité augmente aussi dans le secteur privé. « À l’union départementale, nous avons une bonne vision de l’impact de la crise sur les secteurs économiques, explique Marc Bourgault. Il y a 18 mois, plusieurs sections syndicales se sont créées dans les transports, et nous avons eu des adhésions massives. Les actions aux prud’hommes se multiplient dans la sécurité, le nettoyage et les services à la personne, où les gens sont traités comme des chiens. Nous avons même eu une grève dans les services à la personne, ce qui est plutôt rare. » Il s’attend maintenant à recevoir des salariés du BTP, venus chercher de l’aide.

Ici aussi, le congrès reprend les positions nationales à commencer par l’appel à l’arrêt des licenciements et délocalisations et au retrait du pacte de responsabilité.

Dans un tel contexte, le congrès n’a pas manqué de mettre l’accent sur les actions de syndicalisation dans les entreprises, en insistant notamment sur l’information des adhérents et des salariés par le syndicat.