Public-privé

[Le mot] Mobilité

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Capacité de se mouvoir, d’aller d’un point à un autre, la mobilité peut prendre des aspects aussi bien positifs que négatifs, notamment dans le monde du travail, comme délocaliser des salariés en Roumanie, à plus de 2 000 km, ou même à l’intérieur de l’Hexagone. Soit bougez ou bougez de là. Les plans de mobilité, censés optimiser les déplacements des salariés, toujours non considérés comme du temps effectif de travail tout récemment par la Cour de cassation, ont plutôt permis à des entreprises de déplacer leurs salariés à leur guise, via une carte verte. Mais c’est en profitant de la connotation positive de la mobilité que certains prônent la mobilité public-privé, bien qu’un aller simple vers le second soit en général le but. Rien ne sied plus aux experts liquidateurs de CAP 22 que la mobilité de fonctionnaires par dizaines de milliers vers d’autres horizons que la fonction publique. Sauf qu’une telle conception de la mobilité peut engendrer une mobilisation contre elle.