[Le mot] Tourisme (social)

InFO militante par  Valérie Forgeront, L’Info Militante

Le voyage d’agrément existe depuis l’Antiquité mais c’est en Angleterre, au XVIIIe siècle, que la notion de tourisme prend forme, cependant il est réservé aux plus riches. Le mot n’arrive en France qu’au début du XIXe mais, là encore, seuls les riches sont concernés. Il faut attendre les congés payés, puis surtout les années 1950-1960 pour que la pratique se développe et que les plus modestes y accèdent. Cela se fait entre autres par le tourisme social (villages vacances, colonies …), lequel, notamment à travers les comités d’entreprise, doit beaucoup à l’action des travailleurs. En amont de la pandémie, le tourisme « en général » représentait 10 % du PIB mondial et un emploi sur onze sur la planète. Le tourisme social tient une place non négligeable. En France, il représente plus de 40 000 salariés pour un millier d’entreprises. Alors qu’actuellement, sur fond de crise, les entreprises du tourisme sont invitées par le gouvernement à embaucher des saisonniers, trois syndicats de salariés, dont FO, ainsi que des organisations professionnelles du tourisme social viennent de lui demander de prolonger jusqu’à décembre prochain les allocations chômage de ces précaires et aussi d’apporter une sécurisation juridique à la prise en charge de l’activité partielle et son maintien à 100 % jusqu’à décembre.

 Valérie Forgeront Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante