Le pire empire. Le patronat recule sur le CDI Intérimaire !

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Article publié dans le Dossier Intérim
©Marta NASCIMENTO/REA

Dès le début des négociations autour du CDII en 2013, FO a alerté sur les risques d’un contrat qui perdait les avantages du travail temporaire (indemnité de fin de mission par exemple) sans pour autant bénéficier du cadre sécurisant d’un CDI. Le CDII s’étant légalisé et normalisé depuis, l’objectif de notre organisation aujourd’hui est de travailler pour améliorer son contenu.

Grâce à l’intervention de FO INTERIM, une négociation a lieu depuis mai 2021 pour trouver un accord et améliorer ce contrat créé en 2013.

Pour répondre aux difficultés des salariés, FO a fait plusieurs propositions :

Les propositions de FO

Ces difficultés nous remontent directement des salariés et de nos représentants sur le terrain. En refusant toutes les propositions de FO, le patronat reste aujourd’hui sur la position d’un encadrement minimum et d’une simple reprise du Code du Travail, qui n’offre aucune garantie pour les CDII et restera gagnant pour les entreprises de travail temporaire. La fin de la négociation approchant, le patronat recule même par rapport au contenu de l’accord de 2013 !

Intérimaires en CDI, nous sommes à votre écoute !

FO Intérim est là pour vous aider !
N’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de votre expérience ou si vous rencontrez des difficultés particulières.

Deux camarades sont là pour vous répondre :
Mathieu MARÉCHAL, responsable de branche FO Intérim : 06 59 11 60 27
Béatrice CLUZEL, responsable de branche FO Intérim : 06 85 37 03 44

Employés et Cadres Secrétaire Général

Plus dans le Dossier Intérim
Tous les articles du dossier

CDI intérimaire mon amour...

Intérim par Employés et Cadres

Le patronat de l’intérim déclare sa flamme aux profits mais délaisse les salariés. Grâce à l’intervention de FO INTERIM, une négociation a lieu depuis mai 2021 pour trouver un accord et améliorer ce contrat créé en 2013 et légalisé en 2018. FO INTERIM a formulé des revendications constructives, nombreuses (...)

Travail temporaire : des salariés précaires à ne pas laisser tomber

Les Dossiers de l’Info militante

Près de 2 800 000 intérimaires ont travaillé dans une entreprise utilisatrice en 2018 et quelque 500 000 d’entre eux remplissent les conditions pour pouvoir élire leurs représentants aux CSE des entreprises de travail temporaire.