Le remède pire que le mal !

Fédération FGTA-FO par FGTA-FO

© HAMILTON/REA

Communiqué de la FGTA-FO

La FGTA-FO dénonce les décisions incohérentes du gouvernement qui conduisent, à 6 semaines de Noël, à offrir le marché de fin d’année à Amazon et autres groupes de commerce à distance. Ces entreprises règnent sans partage sur l’économie mondiale, ne payent pas pour la plupart leurs impôts en France et ne soutiennent donc pas l’effort national.

La FGTA-FO conteste la fermeture des commerces de proximité, des artisans, des TPE et par effet ricochet de certains rayons des magasins de la grande distribution. Dans une logique économique et sociale, ils pourraient maintenir leur activité tout en assurant la sécurité des salariés et des clients en renforçant les gestes barrières et les mesures de protection individuelles et collectives comme elles le font déjà depuis plusieurs mois.

La FGTA-FO conteste des décisions prisent à l’emporte-pièce qui mettent en péril des centaines de milliers d’emplois dans la grande distribution (magasins, entrepôts, achats, transports…) mais également dans des secteurs entiers de l’artisanat, de l’alimentation, du commerce, des TPE, tel que les salons de coiffure, les fleuristes, les libraires, l’habillement, les bars, les restaurants et bien d’autres…

La FGTA-FO exige, sans délai, l’annulation de toutes ces décisions qui vont irrémédiablement avoir un impact négatif sur l’emploi, augmenter la précarité et creuser encore plus les inégalités dans notre pays.

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

Amazon ne doit plus s’en tirer à bons comptes

Emploi et Salaires par Clarisse Josselin

L e géant américain du commerce en ligne a connu fin novembre le Black Friday le plus important de son histoire en matière de ventes. Mais l’enseigne fait l’objet de critiques de plus en plus vives dans l’Hexagone. Les destructions d’emplois et les conditions de travail sont notamment dans le collimateur.