Le retour du présentiel

Revue de presse par Christophe Chiclet, L’Info Militante

Les dernières mesures de déconfinement marquent-elles la fin du télétravail ? Pas sûr, car nombre de travailleurs ont désormais un nouveau rapport au bureau. A la veille de la fin du télétravail à 100%, la presse dressait un point de la situation, des nouvelles règles, de ce qui sera à négocier et des souhaits des salariés. Aperçu.

Le Figaro
Le télétravail sera assoupli à compter du 9 juin. Un nouveau protocole national en entreprise (PNE) entrera en vigueur à cette date. Un nombre de jours minimal de télétravail par semaine, pour les activités qui le permettent, devra être défini par dialogue social au sein de chaque entreprise. Tout employeur qui demanderait à l’ensemble de ses salariés d’abandonner le télétravail pour revenir sur site à 100% dès le 9 juin n’appliquerait pas le protocole, a prévenu la rue de Grenelle. Le ministère n’a pas fixé lui-même de nombre minimal de jours de télétravail. Le vrai retour à la normale est attendu pour septembre. Les règles relatives au respect des gestes barrière demeurent inchangées. Le texte précise que l’employeur doit prendre toutes les mesures d’organisation nécessaires pour limiter le risque d’affluence, de croisement (flux de personnel) et de concentration (densité) des personnels et des clients afin de faciliter le respect de la distanciation physique. Avec une accélération de la vaccination, les choses seraient peut-être plus simples !

Sud Ouest
Le grand quotidien régional précise : La nouvelle version du protocole national en entreprise en vigueur à partir de ce mercredi 9 juin prévoit que les employeurs fixent, dans le cadre du dialogue social de proximité, un nombre minimal de jours de télétravail par semaine, pour les activités qui le permettent. Depuis fin octobre, le protocole prévoyait que le temps de travail effectué en télétravail (soit) porté à 100% pour les salariés qui peuvent effectuer l’ensemble de leurs tâches à distance, avec depuis janvier une possible soupape d’un jour par semaine sur site... Le retour doit se faire de manière progressive, insiste le ministère, qui a publié une fiche comment accompagner le retour en entreprise des télétravailleurs. L’État employeur a de son côté déjà fixé 3 jours de télétravail à partir du 9 juin pour la fonction publique. Selon les dernières données officielles publiées, 28% des salariés ont été en télétravail au moins un jour en avril. Ils étaient 35% à avoir travaillé tous les jours de la semaine, soit 10% de l’ensemble des salariés.

Le Monde
Le quotidien du soir de mettre en avant le dialogue social : Les négociations qui s’ouvrent avec les partenaires sociaux consistent à déterminer la présence des salariés sur site plutôt qu’un nombre minimal de jours télétravaillés, et pas forcément à partir du 9 juin. On est positionné sur le 14 juin, car on planifie l’organisation en début de semaine. On vise à faire revenir les salariés au moins deux jours en présentiel, contre un actuellement, sur la base du volontariat,..., témoigne Frédéric Gautier, le DRH Europe de Dassault Systèmes. Aux syndicats d’être vigilants.


La Tribune

Pour ce site : Alors que la consigne du 100% télétravail s’achève ce mercredi 9 juin, un salarié sur deux souhaite garder 2 à 3 jours en distanciel par semaine, selon l’Observatoire Cetelem. La généralisation du travail change les modes de vie : de plus en plus de Français partent habiter loin de leur entreprise. Un nouveau marché se développe dans les villes, celui des travailleurs hybrides, qui cherchent des logements de courte durée à proximité de leur emploi. En effet, le télétravail a du bon pour nombre de salariés, la fin du métro-boulot-dodo, sans oublier l’absence des petits chefs.

Christophe Chiclet Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet