Le chiffre de la semaine

Le salaire : principale motivation pour 50% des Français

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Le salaire est la principale motivation au travail pour 50% des actifs français, soit un sur deux, selon l’étude publiée par ADP, un grand cabinet de conseil en ressources humaines, parue ce mois de mai. Un chiffre stable depuis 2016. Intitulée « Workforce View in Europe 2018 », cette étude annuelle a été réalisée pendant l’été 2017 auprès de près de 10 000 personnes dans huit pays d’Europe : Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni et Suisse.

Moins que les Suisses, plus que les Polonais...

L’étude semble concerner toutes les hauteurs de rémunérations. On peut supposer que si l’étude s’était cantonnée à la moitié basse du tableau des rémunérations, le pourcentage plaçant le salaire au premier rang des motivations aurait été bien supérieur. En Suisse, où les rémunérations sont parmi les plus élevées en Europe, le salaire n’apparaît comme le prime objectif que pour 35% des salariés contre 58% en Pologne, la moyenne européenne étant de 47%. Au classement des pays plaçant le salaire comme principale motivation, l’Espagne arrive en deuxième position, avec plus de 50%, derrière la Pologne et juste avant la France, qui suivie par l’Allemagne. En ces temps d’intrusion de la vie professionnelle dans la sphère privée, les Français sont 26%, à estimer important l’équilibre entre travail et vie privée. La moyenne européenne est de seulement de 22% contre 28% l’année dernière). Concernant le stress, les Français occupent la deuxième marche du podium, à égalité avec les Britanniques, derrière les Polonais étant premier avec 27%.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément