Le Tour de A à Z : Digne-les-Bains

Tour de France 2015

Article publié dans le cadre de la campagne Tour de France 2015

Au lendemain de la deuxième journée de repos, la troisième et dernière semaine du Tour démarre à Digne-les-Bains pour une première journée alpestre. Des quatre journées prévues dans les Alpes, cette 17e étape est probablement la moins difficile, ce qui ne veut pas pour autant dire qu’elle est facile… Si la première moitié des 161 kilomètres n’a rien de terrifiant, il faudra ensuite gravir le col de la Colle-Saint-Michel (11km à 5,2%) avant l’enchaînement du col d’Allos (14km à 5,5%) et de la montée finale de Pra-Loup (6,2km à 6,5%), deux difficultés seulement entrecoupées d’une quinzaine de kilomètres de descente. En 1975, c’est là que le cannibale Eddy Merckx avait vu son règne s’achever. Qui, quarante ans plus tard, montera à son tour sur son trône ?

Plus dans la campagne Tour de France 2015
Tous les articles de la campagne

À lire en attendant le peloton

Le Tour des livres

Qui dit cyclisme dit littérature. Petite revue des nouveautés de cette année, à lire pour s’instruire, s’amuser ou tout simplement patienter au bord de la route en attendant le passage des coureurs !

Le Tour de A à Z : Amiens

Tour de France 2015

Le chef-lieu de la Somme et capitale de la future ex-Région Picardie accueille l’arrivée de la 5e étape de cette édition 2015. Cent quatre-vingt neuf kilomètres plus tôt, les coureurs se seront élancés d’Arras, dans le Pas-de-Calais, pour une journée marquée par la traversée de nombreuses zones de (...)

Le Tour de A à Z : Escrinet

Tour de France 2015

Le col de l’Escrinet, en Ardèche, est la principale difficulté de la 15e étape de cette édition 2015. Mais ce promontoire, placé sur la route qui mène d’Aubenas à Privas, a peu de chance de faire beaucoup de dégâts. D’abord parce que ses pentes ne sont pas, de toute évidence, les plus difficiles de ce Tour (...)

Le Tour est-il toujours arrivé sur les Champs-Élysées ?

Le Tour en questions

Eh non ! Si le Tour de France s’est toujours achevé, depuis 1903, à Paris, ce n’est qu’en 1975 qu’il a tracé son ultime ligne d’arrivée sur les Champs-Élysées, pour ne plus déménager ensuite. Pendant plus d’un demi-siècle, c’est sur l’ancien vélodrome du Parc des Princes que la Grande Boucle se terminait. Car (...)