Le Tour de A à Z : Digne-les-Bains

Tour de France 2015

Article publié dans le cadre de la campagne Tour de France 2015

Au lendemain de la deuxième journée de repos, la troisième et dernière semaine du Tour démarre à Digne-les-Bains pour une première journée alpestre. Des quatre journées prévues dans les Alpes, cette 17e étape est probablement la moins difficile, ce qui ne veut pas pour autant dire qu’elle est facile… Si la première moitié des 161 kilomètres n’a rien de terrifiant, il faudra ensuite gravir le col de la Colle-Saint-Michel (11km à 5,2%) avant l’enchaînement du col d’Allos (14km à 5,5%) et de la montée finale de Pra-Loup (6,2km à 6,5%), deux difficultés seulement entrecoupées d’une quinzaine de kilomètres de descente. En 1975, c’est là que le cannibale Eddy Merckx avait vu son règne s’achever. Qui, quarante ans plus tard, montera à son tour sur son trône ?

Plus dans la campagne Tour de France 2015
Tous les articles de la campagne

À lire en attendant le peloton

Le Tour des livres

Qui dit cyclisme dit littérature. Petite revue des nouveautés de cette année, à lire pour s’instruire, s’amuser ou tout simplement patienter au bord de la route en attendant le passage des coureurs !

Tour de France 2015

Tour de France 2015

Une fois encore, les participants à la Grande Boucle sont sur les routes. Mais le Tour de France ce n’est pas qu’une course sportive, c’est un événement annuel populaire et pour Force Ouvrière, qui y participe depuis plus de trente ans, un événement (...)

Le Tour de A à Z : Fougères

Tour de France 2015

Terre de vélo par excellence, la Bretagne aime la Petite reine, à qui elle a offert quelques-uns de ses plus grands champions, de Bernard Hinault à Louison Bobet en passant par Jean Robic. Alors quand le Tour pénètre sur les terres bretonnes, ce n’est jamais anodin. Cette année, c’est par Fougères (...)

Le Tour de A à Z : Rayons X

Tour de France 2015

Le dopage peut être mécanique… Des rumeurs de vélos disposant d’un « moteur », capable de conserver une haute vitesse pendant quelques minutes, ont conduit l’UCI à réagir. La fédération internationale a ainsi mis au point un scanner à rayons X qui met à nu les bécanes des coureurs à l’arrivée de certaines (...)