Le Tour de A à Z : Nord-Sud

Tour de France 2015

Article publié dans le cadre de la campagne Tour de France 2015

Un simple coup d’oeil sur la carte du Tour 2015 permet de s’en rendre compte : c’est tout au nord, puis tout au sud. Pour cette 102e édition, les organisateurs de la Grande Boucle ont tout donné aux régions qui bordent la Manche, puis aux Pyrénées et aux Alpes. Et pour faire la jonction, deux gros trajets en avion : l’un de Vannes à Pau, l’autre de l’Alpe d’Huez à Paris. Que les nombreuses régions boudées (le Grand Est, la côte Atlantique, le Massif central, etc.) se rassurent : d’une année sur l’autre ASO fait en sorte de contenter tout le monde. Chacun son Tour !

Plus dans la campagne Tour de France 2015
Tous les articles de la campagne

Le Tour de A à Z : Rodez

Tour de France 2015

13e étape, Muret-Rodez, 200 kilomètres. Le peloton sort des Pyrénées, les coureurs sont fatigués. Le final est accidenté : une aubaine pour les baroudeurs ? Possible, car l’arrivée dans la préfecture de l’Aveyron n’est pas de tout repos pour les sprinteurs. Du coup, leurs coéquipiers pourraient avoir des (...)

Le Tour de A à Z : Utrecht

Tour de France 2015

La quatrième ville des Pays-Bas accueille pour la première fois le Tour à l’occasion du Grand départ de cette édition 2015, en l’occurrence un contre-la-montre individuel de 14 kilomètres dessiné dans ses rues. Cette 1re étape fera donc déjà des écarts entre les principaux candidats à un bon classement (...)

Alberto Contador | Le défi fou

Les quatre favoris du Tour

C’est un pari insensé, un exploit que personne n’a réussi depuis Marco Pantani en 1998. À 32ans, Alberto Contador s’est mis en tête de remporter, dans la même saison, le Tour d’Italie, disputé en mai, et le Tour de France, qui démarre cinq semaines après la fin du Giro. Depuis des années, les coureurs de (...)

Christopher Froome | La reconquête

Les quatre favoris du Tour

Vainqueur du Tour il y a deux ans, Chris Froome avait été le grand fiasco de l’édition suivante. Alors que la course partait de chez lui, au Royaume-Uni, et qu’il en était le grand favori en tant que tenant du titre, l’Anglais était tombé plusieurs fois, dès les premiers jours de course, et avait fini (...)