Le Tour de A à Z : Tourmalet

Tour de France 2015

Article publié dans le cadre de la campagne Tour de France 2015

Quel spectateur du Tour de France ne connaît pas le Tourmalet ? Le sommet mythique des Pyrénées, col le plus souvent emprunté par la Grande Boucle (plus de 75 fois !), sera une nouvelle fois de la partie sur cette édition 2015 et, pour une fois, dans une position qui pourrait être décisive. Ses 17,1km à 7,3 % (mais jamais sous les 9% dans la deuxième moitié) sont en effet la partie la plus difficile de la 11e étape, partie de Pau. Avant : 130 bornes en plaine, à part le col d’Aspin. Après : 40 kilomètres seulement, à raison d’une longue descente puis d’un long faux plat prononcé d’environ 10 bornes jusqu’à Cauterets. Une journée qui devrait plaire aux grimpeurs-baroudeurs, qui pourraient bénéficier d’un bon de sortie de la part du peloton.

Plus dans la campagne Tour de France 2015
Tous les articles de la campagne

Le Tour de A à Z : Fougères

Tour de France 2015

Terre de vélo par excellence, la Bretagne aime la Petite reine, à qui elle a offert quelques-uns de ses plus grands champions, de Bernard Hinault à Louison Bobet en passant par Jean Robic. Alors quand le Tour pénètre sur les terres bretonnes, ce n’est jamais anodin. Cette année, c’est par Fougères (...)

Le Tour de A à Z : Utrecht

Tour de France 2015

La quatrième ville des Pays-Bas accueille pour la première fois le Tour à l’occasion du Grand départ de cette édition 2015, en l’occurrence un contre-la-montre individuel de 14 kilomètres dessiné dans ses rues. Cette 1re étape fera donc déjà des écarts entre les principaux candidats à un bon classement (...)

Le Tour est-il toujours arrivé sur les Champs-Élysées ?

Le Tour en questions

Eh non ! Si le Tour de France s’est toujours achevé, depuis 1903, à Paris, ce n’est qu’en 1975 qu’il a tracé son ultime ligne d’arrivée sur les Champs-Élysées, pour ne plus déménager ensuite. Pendant plus d’un demi-siècle, c’est sur l’ancien vélodrome du Parc des Princes que la Grande Boucle se terminait. Car (...)