Le Tour est-il toujours arrivé sur les Champs-Élysées ?

Le Tour en questions

Article publié dans le cadre de la campagne Tour de France 2015

Eh non ! Si le Tour de France s’est toujours achevé, depuis 1903, à Paris, ce n’est qu’en 1975 qu’il a tracé son ultime ligne d’arrivée sur les Champs-Élysées, pour ne plus déménager ensuite. Pendant plus d’un demi-siècle, c’est sur l’ancien vélodrome du Parc des Princes que la Grande Boucle se terminait. Car longtemps, les arrivées du Tour de France, à Paris comme ailleurs, se tenaient presque exclusivement dans des vélodromes à ciel ouvert. Mais à l’été 1967, la piste cyclable du Parc des Princes est détruite. Le Tour se réfugie alors, dès l’année suivante, dans un autre vélodrome parisien, la Cipale, au bois de Vincennes. Seulement sept étapes y arrivent (dont quatre remportées par le Cannibale Eddy Merckx !), entre 1968 et 1974, avant, donc, que la Grande Boucle ne fasse de la plus belle avenue du monde son théâtre final.

Plus dans la campagne Tour de France 2015
Tous les articles de la campagne

Y a-t-il des bonifications sur le Tour 2015

Le Tour en questions

Oui ! Elles font leur grand retour après plusieurs années d’absence. En 2008, ASO avait décidé de supprimer les bonifications en temps à l’arrivée des étapes et aux sprints intermédiaires. Pour cette édition 2015, l’organisateur fait machine arrière. Un temps annoncé pour les seules étapes de plat, le (...)

Roger Legeay | Le dopage organisé n’existe plus

Le Tour Entretien

Ancien coureur puis patron des équipes Gan et Crédit agricole, Roger Legeay dirige depuis sa création, en 2007, le Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC), qui impose à ses membres des règles strictes en matière de dopage. Il nous présente une association désormais centrale dans le cyclisme.
FO (...)

Le Tour de A à Z : Rodez

Tour de France 2015

13e étape, Muret-Rodez, 200 kilomètres. Le peloton sort des Pyrénées, les coureurs sont fatigués. Le final est accidenté : une aubaine pour les baroudeurs ? Possible, car l’arrivée dans la préfecture de l’Aveyron n’est pas de tout repos pour les sprinteurs. Du coup, leurs coéquipiers pourraient avoir des (...)