Emploi

Le travail précaire toujours en augmentation

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

Pôle emploi a enregistré en 2017 une hausse de 8,2 % du nombre de personnes inscrites et exerçant une activité partielle (catégories B et C). © HAMILTON / REA

Le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi et exerçant une activité partielle (catégories B et C) a augmenté de 8,2 % en un an, en France métropolitaine, selon les chiffres mensuels publiés le 24 janvier par la Dares, publication qui devient trimestrielle.

À fin décembre 2017, toutes catégories confondues (A, B, C, D et E), on comptait en France métropolitaine 6,278 millions de personnes inscrites à Pôle emploi, soit une hausse de 0,8 % sur un an, selon les données de la Dares, service statistique du ministère du Travail.

Dans le détail, le nombre d’inscrits sans aucune activité (catégorie A) est en recul de 0,1 % sur un mois et de 0,5 % sur un an. En revanche, FO s’inquiète dans un communiqué de l’explosion de l’activité réduite et revendique une politique économique plus redistributive.

Les seniors particulièrement impactés

La hausse est de 4 % pour les personnes ayant travaillé moins de 78 heures sur le mois (catégorie B) et de 10,6 % au-delà de 78 heures (catégorie C). Pour les seniors, toutes durées confondues, l’augmentation est de 11,7 % sur un an. Les inscriptions pour fin de CDD ou de mission d’intérim bondissent également sur un an, respectivement de + 2,2 % et + 13,7 %.

C’était la dernière publication mensuelle des chiffres du chômage par Pôle emploi et la Dares. Désormais, la fréquence sera trimestrielle, comme le baromètre de l’Insee. L’annonce en avait été faite en novembre dernier par la Dares, qui expliquait vouloir mettre l’accent sur les évolutions tendancielles plutôt que sur les variations au mois le mois, très volatiles.