Leroy Merlin bricole un plan social !

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce par Employés et Cadres

« Leroy-Merlin Brie-Comte-Robert » par I, EstherG. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

La section FO de Leroy Merlin a appris la suppression des postes de comptabilité dans les magasins : Une perte de plus de 250 postes sur toute la France.

 Aucune consultation des instances représentatives.

 Aucune présentation de plan de reclassement prévu.

 Pas non plus d’étude sur les risques psychosociaux.

Et pourtant, ce sont plus de 2000 personnes qui sont touchées par cette réorganisation avec des dégradations importantes sur leurs conditions de travail.

La section FO de Leroy Merlin a demandé, dans une lettre adressée le 9 juillet à la direction, une ouverture de négociation avec ses revendications : Aucune réponse.

FO Commerce soutient sa section qui n’en restera pas là et se battra pour garantir le reclassement, la formation, les conditions de travail des salariés concernés.

Le CICE chez Leroy Merlin, c’est : centraliser, optimiser, pour plus de productivité, plus de dividendes et supprimer des emplois !

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Plan de licenciement chez Selecta France

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Communiqué de FEC-FO - Section fédérale du Commerce & VRP
Lors du CSE du 7 octobre 2020, la direction de Selecta France a annoncé aux membres de l’instance un plan de licenciement de 492 salariés.
La Section FO de Selecta France condamne cette annonce qui entraîne la colère et l’incompréhension (...)

Vivarte : les syndicats organisent la riposte

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

Alors que la procédure officielle des plans de licenciements se met en route dans le groupe d’habillement, les syndicats FO, CGT, CFTC, CGC et SUD contre-attaquent. Ils veulent faire désigner un expert indépendant par le tribunal de commerce.

Les six fantasmes du Medef

Décryptage par Côme Barbotin

En septembre, l’organisation patronale a publié des « propositions » qui permettraient, selon elle, de créer 1 million d’emplois.