Leroy Merlin : Le travail forcé, FO n’en veut pas !

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce par Employés et Cadres

Concernant les jours fériés, FO Commerce et ses sections Leroy Merlin revendiquent qu’ils soient tous chômés et payés et avaient prévenu les salariés que le volontariat n’était qu’une chimère… Aujourd’hui, Leroy Merlin veut mettre à mort le volontariat.

Depuis toujours, Leroy Merlin ouvrait les jours fériés sur la base du volontariat : Usage institué par l’entreprise. Elle ne peut donc pas faire travailler les jours fériés comme les dimanches sans l’accord des salariés. Cette année, le 15 août est un samedi et il y a peu de candidats volontaires dans une profession où deux jours de repos consécutifs sont rares. Or, les salariés subissent des intimidations voire des menaces.

Les salariés, précédemment instrumentalisés pour les ouvertures du dimanche basées sur le volontariat, découvrent enfin le vrai visage de leur direction.

FO Commerce appelle à une syndicalisation massive afin de lutter collectivement contre ces manoeuvres.

FO Commerce appelle à la solidarité contre les intimidations et les menaces, soutient les salariés dans ce combat et utilisera tous les moyens pour se faire entendre.

 Voir en ligne  : Fédération des Employés et Cadres FO - Site internet

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Nulle part FO Commerce ne signera la destruction du repos dominical

Emploi et Salaires par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce
2016, 110e anniversaire de la loi sur le repos dominical, conquête sociale obtenue après plus d’une trentaine d’années de mobilisations.
C’est dans les grands magasins parisiens que l’appel à la grève fut entendu le 17 mai 1869 pour obtenir le (...)

De 0 à 52 dimanches travaillés, c’est la généralisation du travail du dimanche

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce par Employés et Cadres

Beaucoup d’agitation autour des 12 dimanches, mais la réalité est tout autre. 12 dimanches, c’est déjà quasi un quart des dimanches travaillés et plus du double de la situation actuelle (les 5 dimanches du Maire). C’est-à-dire, l’exception permanente du travail dominical !
Cette proposition est (...)