Les 3000 !!!

Fédération FO Energie par Énergie et Mines

REA10045087

La presse se fait l’écho d’une décision d’EDF de geler 3000 recrutements.

Faut-il en rire, en pleurer... ? Pour FO Énergie, il faut s’indigner.

Quel est donc cet état qui remet la main sur EDF et qui fait pareille annonce, au passage en dehors du respect des règles de consultation des IRP ?

La prochaine étape sera-t-elle, comme c’est le cas pour l’eau sur plusieurs communes françaises, l’organisation d’un délestage tournant ?

Quant au fallacieux motif : « le mouvement contre la réforme des retraites nous coûte trop cher ». N’hésitez pas un seul instant, retirez cette réforme !

Pour FO Énergie, on ne peut prendre en otage le service public de l’Électricité, les salariés qui le font fonctionner.
Ces emplois sont utiles à maintenir les installations au niveau d’exigence requis tant en matière de disponibilité, de production, que de sureté. Ces emplois sont fondamentaux à la souveraineté, à la compétitivité et à l’accélération de la Transition Écologique.

Est-il nécessaire de faire le tour du monde et de dépenser des sommes folles dans les agences de consulting pour arriver à pareilles niaiseries ?

FO Énergie exige un retour au sérieux que commandent la situation de la France, les besoins en décarbonation de notre économie. Il faut accélérer le rythme des investissements dans les moyens de production décarbonés, développer la filière de formation utile à la transformation de notre économie, et recruter massivement les personnels qui en découlent.

C’est tout le sens de la proposition FO Énergie d’un Pôle Public de l’Énergie Décarbonée.

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

EDF : Mimosa amer pour les salariés

InFO militante par Michel Pourcelot

Un sévère plan d’économies a été annoncé par la direction d’EDF le 30 juillet 2020. Les actionnaires toucheront les mêmes dividendes que l’an dernier tandis que les salariés, eux, devront faire face à des baisses d’effectifs, s’est indigné FO.

EDF supprime 7 000 emplois en 4 ans

Service Public par Énergie et Mines

Démantèlement d’EDF, déréglementation du marché de l’énergie, choix politiques et industriels désastreux conduisent aujourd’hui à une réduction drastique de la masse salariale de l’entreprise publique.