Les blouses blanches dans la rue

Revue de presse par Christophe Chiclet

© Nicolas TAVERNIER/REA

Jeudi 14 novembre, des milliers de professionnels de la santé, toutes catégories confondues, ont manifesté dans toute la France. A l’issue de cette nouvelle journée de contestation, l’exécutif annonçait qu’il ferait très bientôt des propositions pour l’hôpital. Aperçu dans la presse.

Le Figaro
Le quotidien fait un état des lieux précis : Ces dix dernières années, l’hôpital a réduit de huit milliards d’euros ses coûts tout en augmentant de 14% ses activités. Le modèle de l’hôpital entreprise avec l’obsession de la performance et de la rentabilité, au détriment d’une approche respectueuse de la personne malade dans ses choix et ses droits, s’est imposé comme un dogme. Au point de ne plus distinguer certaines pratiques du service public de celles en vigueur dans le secteur privé. Or l’hôpital public assume au profit de tous des missions d’excellence dans les domaines biomédicaux les plus innovants, parfois les plus coûteux et les moins rentables.

Le Monde
C’est désormais tout le secteur qui se mobilise, même les Mandarins : Un collectif de soixante-dix directeurs médicaux des départements médico-universitaires signe une tribune pour alerter sur le dépérissement des hôpitaux publics. Nous directeurs médicaux des départements médico-universitaires (DMU), nouvelles structures au sein de l’AP-HP, chargés de coordonner les services hospitaliers et de piloter les projets hospitaliers universitaires, souhaitons vous informer des difficultés croissantes au sein de l’hôpital public, qui font craindre un point de rupture irréversible.

AFP
Il semblerait que la majorité présidentielle commence enfin à ouvrir les yeux : Quand l’hôpital sort de son lit, c’est difficile de l’y remettre : ce n’est pas une bravade mais la mise en garde d’un pilier de la majorité, le député LREM Olivier Véran.

France Info
D’après ce média, la mobilisation du 14 novembre a été de 10 000 manifestants à Paris, 3 000 à Toulouse, 400 à Brest, 400 à Quimper, quelques centaines à Nantes. Et de préciser : Tous les syndicats de la fonction publique hospitalière se sont ralliés à la mobilisation, en particulier la CGT, FO et la CFDT.

Libération
Même son de cloche : L’hôpital public déborde dans la rue. Ce jeudi [14 novembre], faisant preuve d’une solidarité rare dans un univers de la santé cloisonné et hyper hiérarchisé, médecins, infirmières, urgentistes, aide soignants, internes ou cadres hospitaliers, ont répondu en masse à l’appel à la mobilisation lancé par les collectifs Inter-Hôpitaux et Inter-Urgences, soutenus par les syndicats nationaux et professionnels.

L’Humanité
Le pouvoir se réveille : Emmanuel Macron a dit avoir entendu la colère et l’indignation des personnels soignants. En marge de son déplacement à Epernay, le chef de l’État a annoncé des décisions fortes, pour mercredi prochain. Nous devons investir et assumer d’investir plus fortement que nous avions envisagé de le faire. Reste à entendre les propositions de l’exécutif. Ce 14 novembre le cortège parisien achevait son périple en fin d’après-midi, clôturant une journée qui a vu les personnels manifester aussi par milliers en région.

Sur le même sujet

Les hospitaliers en grève le 11 juin

Service Public par Françoise Lambert

La fédération des Services publics et de santé FO (SPS-FO) et deux autres organisations syndicales appellent les personnels de la santé et de l’action sociale à « une journée nationale de mobilisation et de grève dans les territoires et les établissements » le 11 juin, avec un rassemblement à Paris. Confrontés à une dégradation sans précédent de leurs conditions de travail, ces salariés et leurs syndicats revendiquent une hausse des salaires, davantage d’effectifs et le retrait des projets de loi Santé et de transformation de la fonction publique.

Hôpital : les mesures Buzyn ne convainquent pas

Toute l’actualité par Valérie Forgeront

Les nouvelles mesures prétendant constituer un « pacte de refondation » des services des urgences hospitalières relèvent du « palliatif » estime FO, les jugeant ni adaptées ni satisfaisantes.
La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a bien remarqué que les services hospitaliers d’urgences souffraient d’une (...)

Hôpitaux : Urgences saturées, patients en danger

Revue de presse par Christophe Chiclet

Depuis trois semaines les urgences des hôpitaux entrent en grève, les unes après les autres, tant la situation est devenue insupportable dans l’univers médical français, pour toutes les catégories de soignants comme pour les patients. Aperçus dans la presse.

7 mars : La mobilisation en marche

Toute l’actualité par Françoise Lambert

Depuis la mobilisation nationale de la santé, de l’action sociale et de la Sécurité sociale le 8 novembre 2016 – et avant celle du 7 mars prochain – de nombreuses actions ont lieu un peu partout en France. Dans les hôpitaux de Marseille (AP-HM), les agents continuent de combattre les plans d’économies que la direction tente d’imposer.