Les cheminots mobilisés contre l’ouverture à la concurrence

Service public par Evelyne Salamero

Guillaume Pépy, le P-DG de la SNCF, affirme que 2018 sera une année charnière pour le système ferroviaire français. © Gilles ROLLE / REA

La Fédération FO des Cheminots appelle à défiler à Paris le 8 février pour le retour à une SNCF une et indivisible, dans le cadre d’un monopole d’État.

2018 sera une année charnière pour le système ferroviaire français, a déclaré récemment le P-DG de la SNCF Guillaume Pépy. De fait, après le transport international de marchandises (en 2003) et de voyageurs (en 2009), ainsi que le fret intérieur (en 2006), la SNCF doit maintenant ouvrir à la concurrence ses lignes TGV intérieures (en 2020), puis les TER et Intercités (en 2023). Autant dire que les préparatifs s’accélèrent.

Augmentation des suppressions d’emplois

Le budget 2018 de la SNCF prévoit ainsi une augmentation des suppressions d’emplois par rapport aux années précédentes (2 000 contre 1 200 en 2017 et 1 400 en 2016), et ce, alors que les incidents à répétition démontrent déjà une incapacité de faire face aux exigences du service public, dénonce la fédération FO.

La dette de la SNCF est mise en avant pour justifier l’ouverture du secteur à la concurrence. Pour FO, c’est à l’État de régler cette dette due à de mauvais choix, comme le tout TGV de ces dernières années. Les cheminots FO refusent la proposition du président Macron, à savoir que l’État reprenne une partie de la dette de la SNCF à condition qu’ils renoncent en échange à leur régime spécial de retraite, actuellement garanti par leur statut.

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Transports : FO revendique un « vrai » déconfinement

Coronavirus / Covid19 par Evelyne Salamero

Au quatrième jour de la première étape du déconfinement, les images de quais et de rames de métros parfois bondées, où l’on voit des voyageurs dans l’impossibilité de respecter la distanciation physique préconisée pour enrayer la pandémie, continuent de circuler sur les réseaux sociaux.

SNCF : Un rapport qui pollue le transport !

Communiqué de l’AFOC par AFOC

L’Association Force Ouvrière Consommateurs désapprouve formellement le rapport rendu par la Commission « Avenir des trains d’équilibre du territoire » (TET ; ex-Intercités) officialisée, le 19 novembre 2014, par le secrétaire d’État aux transports, Alain Vidalies et qui ne comporte aucun représentant des (...)