Communiqué de Force Ouvrière

Les chiffres du chômage : ce n’était qu’une pause

Recommander cette page

Les chiffres du nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en juillet 2015 qui viennent d’être publiés sont clairs : le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi (cat. A, B et C) augmente à nouveau (+0,3 % sur mois) après une légère diminution le mois passé (-0,3%) et ceci malgré une légère inflexion des inscriptions en catégorie A (-0,1%).

L’ensemble des personnes inscrites à Pôle emploi augmente de 0.4% sur un mois. Il y a, à ce jour, 6 095 800 personnes inscrites, et ceci uniquement s’agissant du territoire métropolitain et la durée moyenne d’inscription à Pôle emploi ne cesse d’augmenter (+3 jours) pour s’établir désormais à 292 jours en moyenne.

Force Ouvrière s’interroge par ailleurs à propos de la grande volatilité des chiffres concernant les radiations administratives (+18.2 % sur un mois).

Face à ce constat, toujours plus alarmant et dramatique pour les personnes qui vivent ces périodes de chômage, FORCE OUVRIERE continue d’exhorter le gouvernement à prendre conscience de l’impérieuse nécessité de « changer de cap » économique et ne pas faire échos aux velléités de nouvelles dérèglementations en matière de droit du travail.

FO réaffirme que la lutte contre le chômage et la création d’emplois impliquent une politique publique de soutien à l’investissement, aux services publics, à la consommation qui passe notamment par une augmentation du Smic, des salaires, traitements et pensions.

A propos de cet article

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Éphéméride

25 juin 1957

Convention de l’Organisation internationale du travail (OIT) sur le travail forcé

Chaque État membre s’engage à le supprimer comme mesure de coercition ou d’éducation politique, de méthode de mobilisation et d’utilisation de la main-d’œuvre, de mesure de discipline de travail ou de discrimination raciale, sociale, nationale ou religieuse.