Les chiffres du chômage : ce n’était qu’une pause

Communiqué de Force Ouvrière

Les chiffres du nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en juillet 2015 qui viennent d’être publiés sont clairs : le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi (cat. A, B et C) augmente à nouveau (+0,3 % sur mois) après une légère diminution le mois passé (-0,3%) et ceci malgré une légère inflexion des inscriptions en catégorie A (-0,1%).

L’ensemble des personnes inscrites à Pôle emploi augmente de 0.4% sur un mois. Il y a, à ce jour, 6 095 800 personnes inscrites, et ceci uniquement s’agissant du territoire métropolitain et la durée moyenne d’inscription à Pôle emploi ne cesse d’augmenter (+3 jours) pour s’établir désormais à 292 jours en moyenne.

Force Ouvrière s’interroge par ailleurs à propos de la grande volatilité des chiffres concernant les radiations administratives (+18.2 % sur un mois).

Face à ce constat, toujours plus alarmant et dramatique pour les personnes qui vivent ces périodes de chômage, Force Ouvrière continue d’exhorter le gouvernement à prendre conscience de l’impérieuse nécessité de « changer de cap » économique et ne pas faire échos aux velléités de nouvelles dérèglementations en matière de droit du travail.

FO réaffirme que la lutte contre le chômage et la création d’emplois impliquent une politique publique de soutien à l’investissement, aux services publics, à la consommation qui passe notamment par une augmentation du Smic, des salaires, traitements et pensions.

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Plafonnement des indemnités prud’homales : le Comité Européen des Droits Sociaux donne raison à FO !

Communiqués de FO par Branislav Rugani, Patricia Drevon, Secteur Europe - International, Secteur juridique

Suite à la réclamation collective déposée par FO en 2018, le Comité européen des droits sociaux (CEDS) a enfin rendu sa décision, comme l’a révélé Le Monde vendredi dernier. Il a reconnu que le plafonnement des indemnités prud’homales violait l’article 24 de la Charte sociale européenne (droit à une indemnité adéquate ou à une réparation appropriée).