Communiqué

« Les contes de la Sécu : une histoire vraie ? »

, Jocelyne Marmande

Recommander cette page

En marge de la réunion relative aux comptes de la Sécurité sociale, les ministres des comptes et des solidarités ont présenté le PLFSS pour 2018 baptisé « les moyens de l’action » et qui se veut « incarner l’esprit de transformation de l’action publique ».

Alors, quelle(s) transformation(s) profonde(s) incarne(nt) donc ce projet financier ? De ce qui était annoncé, il semblerait que ce soit à la fois : la modération des dépenses publiques, le retour à l’équilibre des comptes, l’augmentation du pouvoir d’achat.

Pour un PLFSS qui se veut responsable et solidaire, Force Ouvrière constate au contraire que la « tuyauterie financière » persistera plus encore, sans que cela n’émoie les hauts responsables. Alors que le gouvernement laisse à voir dans la transformation des cotisations en CSG une source d’augmentation du pouvoir d’achat, Force Ouvrière y voit surtout une mesure pernicieuse, masquant encore un peu plus la responsabilité de l’État dans le financement de la solidarité nationale, au détriment de la participation des travailleurs. Les salariés paieront-ils demain les prestations des travailleurs indépendants ? Compte tenu des largesses d’exonération de cotisations dont ils devraient bénéficier, difficile de croire le contraire.
Cependant, concernant l’augmentation du pouvoir d’achat, les retraités, les classes moyennes, les cadres supérieurs et les fonctionnaires risquent de ne pas s’y retrouver au bout du compte ; au mieux seuls les salaires autour du Smic pourraient augmenter.

Aussi, pour la solidarité, alors que la Sécurité sociale a vocation à s’universaliser au-delà du soutien aux travailleurs et à leur famille, désormais ce sera « circulez, il n’y a rien à voir ». La solidarité ne pourrait s’exprimer qu’en faveur des plus démunis, transformant la Sécurité sociale uniquement en une politique de lutte contre la pauvreté. Notre système de Sécurité a été créé pour prévenir, réparer et protéger le plus grand nombre contre les risques de toute nature.

Pour Force Ouvrière, le PLFSS 2018 est celui des moyens de la « désaxion » ; elle condamne le changement d’axe de rotation de la Sécurité sociale qui n’aurait désormais plus vocation à s’universaliser mais à revenir vers la conception ancienne de l’assistance publique aux plus démunis.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Jocelyne Marmande

Secrétaire confédérale - Secteur Protection sociale


Assurance Maladie - Allocations Familiales - Recouvrement - Commission nationale des Accidents du travail et Maladies Professionnelles - Prévention-Hygiène-Sécurité


Envoyer un message à Jocelyne Marmande

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Agenda

Tous les événements à venir

  • Jeudi 14 décembre de 08h33 à 08h58

    France info
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Jean-Michel Aphatie sur France Info

Éphéméride

13 décembre 1981

En Pologne, le général Jaruzelski décrète l’état de guerre et à met fin aux activités des syndicats indépendants.