Les dernières mesures contre le Covid-19

Revue de presse par Christophe Chiclet, L’Info Militante

Article publié dans le Dossier Coronavirus / Covid19
© Come SITTLER/REA

Le gouvernement a pris de nouvelles décisions face à l’épidémie de coronavirus qui reprend de la vigueur en France. Des premières mesures (avant de nouvelles prochainement peut-être) assez drastiques et pas toujours comprises. Aperçu dans la presse.

Libération
Un état des lieux en ce début de mois : Où a-t-on le plus de risque de contacter le Covid-19 en France ? A cette question, le gouvernement pourrait apporter une nouvelle réponse, en ordonnant dans les heures qui viennent la fermeture totale des bars à Paris et dans sa petite couronne, à partir de ce lundi [5 octobre], une semaine après avoir décidé du même sort pour les bars et restaurants d’Aix-Marseille. Et le quotidien de préciser par rapport aux restaurants : De leur côté, les restaurants pourraient être épargnés après avoir livré aux autorités une batterie de mesures sanitaires renforcées — comprenant la prise de température des clients à l’entrée, le recueil de leurs coordonnées ou la limitation des groupes de convives à huit.

Les Échos
Le Premier ministre, Jean Castex, s’est entretenu dimanche soir [4 octobre] avec la maire de Paris, Anne Hidalgo, pour l’en avertir. Mais plus personne ne se faisait d’illusion à ce sujet. Des mesures plus contraignantes entreront en vigueur dès mardi [6 octobre], et ce pour quinze jours. Plus précisément : On sait d’ores et déjà que les restrictions imposées aux zones d’alerte maximale, Paris, Marseille et la Guadeloupe, s’allégeront en partie. Les bars seraient certes fermés. Mais s’appuyant sur l’avis du Haut conseil de la santé publique, Matignon a annoncé qu’un protocole sanitaire renforcé permettra de maintenir les restaurants ouverts. Par ailleurs, tous les établissements d’enseignement supérieur devront diviser par deux leurs effectifs en présentiel et les entreprises sont invitées à privilégier, plus que jamais, le télétravail.

Le Figaro
Les restaurants sauvent leur peau ? : Les restaurants échappent au pire. Pas les bars ni les cafés : lundi [5 octobre], le gouvernement a annoncé leur fermeture à Paris et dans sa proche banlieue, dès ce mardi [6 octobre] jusqu’au lundi 19 octobre inclus. Mais il a accordé aux restaurants le droit de rester ouverts, sans restriction d’horaires, avec des mesures sanitaires renforcées. Ce nouveau protocole est national, s’appliquant à toutes les zones d’alerte maximale.

Sud Ouest
Et en province : Médecins, artistes, élus politiques : beaucoup ont fait part de leur incompréhension face aux mesures annoncées par le ministre de la Santé, Olivier Véran, mercredi soir [30 septembre]. Fermeture de toutes les salles des fêtes et salles polyvalentes pour les activités festives et associatives, fermeture partielle des bars à 22 heures au plus tard à partir de lundi [5 octobre] (l’horaire précis sera décidé par la préfète), fermeture des salles de sport et gymnases, car le port du masque est impossible. Quant aux réactions : La figure de la culture bordelaise, Guillaume Fédou, fondateur de Bordophonia, ne comprend pas, lui non plus. Il lance tel un cri du cœur, un appel solennel pour trinquer aux fenêtres à 22 heures en soutien aux propriétaires de bars.

Christophe Chiclet Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Tous les articles du dossier

Le gouvernement suspend la réforme

Réforme des retraites par Evelyne Salamero

Lundi 16 mars au soir, dans son adresse aux Français consacrée à la lutte contre l’épidémie du Coronavirus, le président de la République a annoncé que « toutes les réformes seraient suspendues, à commencer par celles des retraites ».

Protéger les salariés au service des personnes âgées, handicapées, assistantes maternelles …

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Ce matin, lors de la réunion en audio conférence avec le président de la République, le Secrétaire général de FO a fait part de la très forte préoccupation concernant à la fois les personnels de santé et les salariés des services à domicile, qui sont mobilisés, auprès des personnes âgées, handicapées, et des assistantes maternelles et enseignants pour la garde des enfants d’autres salariés eux-mêmes mobilisés.

SNCF : pour FO, pas de reprise du trafic sans moyens de protection efficaces

Toute l’actualité par Clarisse Josselin

La direction de la SNCF pourrait mettre la moitié des trains en circulation dès le 11 mai, puis monter en puissance jusqu’à l’été. Or elle admet être incapable d’assurer une distanciation sociale entre les passagers. Pour FO-Cheminots, il n’y aura pas de reprise sans moyens de protection satisfaisants pour les agents face au risque sanitaire.