Emploi et Salaires

Comité Central d’Entreprise de Conforama du 11 juillet 2019

, Employés et Cadres

Recommander cette page

Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale du Commerce & VRP

La situation qui a été vécue ce matin à l’hôtel Campanile de Torcy au cours du Comité Central d’Entreprise de Conforama est due au déclenchement d’une alarme incendie qui a obligé les participants à sortir par les issues les plus proches comme martelé par le message de l’hôtel ainsi que par la sirène d’alarme. Les portes de la salle de réunion avaient été fermées à clé selon les recommandations de la direction aux agents de sécurité présents sur place, rendant toute évacuation rapide impossible.

Nous dénonçons avec force cette façon de faire irresponsable.

Par ailleurs, nous n’avons constaté aucune violence physique ou verbale avant, pendant et après cet incident.

La seule violence est celle des patrons voyous actionnaires du groupe Steinhoff qui a conduit à plus de 6 milliards de pertes sur les 2 derniers exercices et celle des créanciers qui ont décidé de déclencher un plan social qui prévoit la suppression de plus de 1 900 postes, sans aucun moyen, à la veille des départs en vacances des salariés. Ces mêmes créanciers qui étranglent l’entreprise en lui prêtant près de 300 M€ à des taux d’usurier.

Force Ouvrière demande la reprise sans délai du CCE avec la présentation d’un nouveau plan pour une réelle sauvegarde de l’emploi, des reclassements prenant en compte leurs qualifications et leurs salaires, et des indemnités de départs à la hauteur du préjudice subi.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Employés et Cadres

Secrétaire Général
Sébastien BUSIRIS
54 rue d’Hauteville
75010 Paris

Téléphone : 01 48 01 91 91
Fax : 01 48 01 91 92
E-mail : fecfo@force-ouvriere.fr

Site internet : http://www.fecfo.fr/

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément