Les enseignants en grève plutôt deux fois qu’une

Service Public

©Denis ALLARD/REA

La réforme du collège, celle des rythmes scolaires dans le 1er degré, la régionalisation de l’enseignement professionnel, les fusions d’universités... Autant de raisons de faire grève pour les enseignants, qui s’ajoutent à celles qu’ils partagent avec tous les fonctionnaires, bien au-delà de l’Éducation nationale. Déjà le 4 décembre, la quasi-totalité des syndicats enseignants du 2d degré, dont FO, avait appelé à une « grève nationale majoritaire » le 26 janvier pour l’abrogation de la réforme du collège.

Sur le même sujet

Mobilisation réussie contre la réforme des collèges

Emploi et Salaires par Evelyne Salamero

L’heure était une nouvelle fois à la mobilisation ce 19 mai. Plus de 50% des enseignants des collèges ont répondu à l’appel à la grève de six de leurs organisations syndicales (sur huit), à commencer par FO (deuxième syndicat dans le secondaire), contre le projet de réforme du collège. Les personnels territoriaux étaient également dans l’action, à l’appel de FO et de quatre autres organisations syndicales, exigeant notamment l’abandon du projet de réforme territoriale (loi Notre) ainsi que le retrait du pacte de responsabilité et du plan de réduction des dépenses publiques.

Enseignement, culture et formation professionnelle : une fédération en plein développement et prête à en découdre

Congrès par Evelyne Salamero

La salle est immense. Derrière la tribune se dresse un écran géant sur lequel défilent les photos des mobilisations récentes, contre la Loi El Khomri, contre les réformes découlant de la loi de refondation de l’école de Vincent Peillon, celle des rythmes scolaires et celle du Collège, mais aussi des images d’archives sur la grande grève des mineurs de 1953.

Rythmes scolaires : rendez-vous en terre inconnue

Rentrée 2014 par Jamel Azzouz

Dans quelles conditions va se dérouler la rentrée 2014 dans les écoles maternelles et élémentaire ? « Personne ne le sait vraiment compte tenu des problèmes insolubles de l’application de la réforme des rythmes scolaires », répond Norbert Trichard (SNUDI FO). Logique vu que le décret du ministre de (...)