Les ministres passent, mais la stratégie de gagner du temps reste !

Service Public par Services publics et de Santé

Agnes Buzyn, ancienne ministre de la Santé et Olivier Véran, nouveau ministre de la Santé. © Nicolas TAVERNIER/REA

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière

Madame Agnès Buzyn remplie de larmes et d’émotions, vient de démissionner de son poste de ministre des solidarités et de la santé, en pleine épidémie de Coronavirus, de projet de loi de la réforme des retraites, de crise de l’hôpital et du secteur des personnes âgées.

La Fédération FO des Personnels des Services publics et des Services de santé (FO-SPS) constate qu’il est plus important de sauver la face au regard de la déroute du candidat de la République en marche que de continuer de gérer la crise et la santé de l’ensemble des citoyens français.

Le nouveau ministre, Monsieur Olivier Véran, neurologue et député de l’Isère reprend les affaires courantes, mais sa nomination ne nous rassure guère, puisqu’il était à l’initiative de la tentative de modification de la constitution en essayant de remplacer l’institution Sécurité sociale par la Protection sociale et ainsi supprimer les budgets séparés entre L’État et la Sécurité sociale.

Les premières déclarations du ministre en voulant réaliser une enquête nationale pour consulter les hospitaliers, qu’ils soient directeurs, médecins, infirmiers, aides-soignants ou brancardiers pour : tenter de saisir en détail le sens de leur engagement auprès du public et les raisons du mal-être ne font les établissements sanitaires et médico-sociaux.

Pour FO-SPS, nul besoin d’enquêtes, de missions ou de rapports pour arriver aux constats que les hospitaliers ont une exigence de reconnaissance par :

 L’apport d’effectifs supplémentaires pour donner sens à leurs métiers et
avoir des conditions de travail acceptables ;

 L’augmentation générale des salaires et la révision de toutes les grilles
indiciaires de la fonction publique hospitalière ;

 L’arrêt de la fermeture de lits et la réouverture de lits en fonction des besoins ;

 La préservation de leurs régimes de retraite avec l’extension de la catégorie active.

La balle est dans le camp du ministre et qui vivra « Véran » !

Services publics et de Santé Secrétaire général

Sur le même sujet

Les blouses blanches dans la rue

Revue de presse par Christophe Chiclet

Jeudi 14 novembre, des milliers de professionnels de la santé, toutes catégories confondues, ont manifesté dans toute la France. A l’issue de cette nouvelle journée de contestation, l’exécutif annonçait qu’il ferait très bientôt des propositions pour l’hôpital. Aperçu dans la presse.