Les NEET : 963 000 ni ni ni

Le chiffre par Michel Pourcelot, journaliste L’inFO militante

© Marta NASCIMENTO/REA

Ils sont âgés de 16 à 25 ans, ni en études, ni en emploi, ni en formation et la Dares en dénombre 963 000 en 2018 en France, selon des chiffres publiés en février 2020. Ce sont les NEET, « Neither in employment nor in education or training », qui représentent 12,9 % des 7,5 millions de jeunes que compte cette catégorie d’âge. Et encore s’agit-il des critères d’Eurostat, plus restrictifs que ceux de l’OCDE. Selon cette dernière, par exemple, 16,1 % des jeunes de 15 à 29 ans sont des NEET alors qu’Eurostat en compte 13,1 %.

Surreprésentation des enfants d’ouvriers et d’employés

L’étude de la Dares note chez les NEET une surreprésentation des enfants d’ouvriers et d’employés et le fait que près d’un quart des NEET (24,56 %) a au moins un des deux parents chômeur ou inactif. En outre, plus de la moitié (53 %) des NEET sont chômeurs au sens du BIT, c’est-à-dire qu’ils souhaitent et recherchent activement un travail et sont prêts à l’occuper dans un court délai, selon l’étude de la Dares.

Sur le même sujet

Chiffres du chômage : une simple pause estivale ?

Communiqué de Force Ouvrière

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A en fin de mois de juin montre une stagnation (+ 0%, + 1 300 en valeur absolue). Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie B augmente légèrement et ceux inscrits en catégorie C baissent de 2,1% sur un mois. Après plusieurs (...)

Chômage : Hollande s’attaque à la courbe

Jean-Claude Mailly était l’invité de l’émission C dans l’air par Jean-Claude Mailly

« Pour Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force ouvrière (FO), ce contrat de travail "agile" "n’est qu’un contrat de travail fragile". Mais selon lui, ce type de contrat "pas acceptable" "n’est pas dans l’air du temps de la part du gouvernement". » (C dans l’air | France 5 le 12 janvier 2016)