International

Les organisations syndicales françaises soutiennent les syndicats turcs – paix, démocratie et liberté syndicale en Turquie

, Secteur Europe - International

Recommander cette page

Ce jeudi 15 octobre, les organisations syndicales françaises FO, CGT, CFDT, UNSA et CFTC, organisaient une conférence de presse pour appuyer leur soutien à nos camarades turcs de DISK et KESK, au premier rang des victimes de l’attaque meurtrière d’Ankara ce 10 octobre.

Cette attaque meurtrière intervient à quelques semaines des élections législatives anticipées en Turquie le 1er novembre, et alors que le pays est politiquement fragilisé depuis que l’AKP a été mis en minorité en juin 2015, et que d’autres attaques terroristes ont eu lieu, à Suruç notamment cet été.

Le président de DISK, Metin Ebetürk, a remercié les organisations syndicales françaises pour leur soutien, aujourd’hui et depuis des décennies. Le 1er mai 1977, des attaques anti-syndicales avaient causé la mort de 34 personnes. Il est revenu sur les attaques terroristes qui ont frappé une manifestation pacifique organisée par les syndicats DISK et KESK ce 10 octobre, et qui ont fait 106 morts et des centaines de blessés.

DISK et KESK, au nom duquel il s’exprimait, ont mis en cause le pouvoir politique en place, le manque de sécurité qui entourait les lieux du rassemblement, les violences qui ont eu lieu contre les manifestants, mais encore l’absence de prise en charge médicale et de secours après les attaques.

Pour les organisations syndicales françaises, il était important de réaffirmer notre solidarité à l’égard des syndicalistes turcs, mais plus largement appeler à la paix, à la démocratie, et au respect des droits humains et sociaux fondamentaux, en Turquie. A cet égard, nous soutenons les organisations syndicales turques dans leur exigence d’indépendance et de liberté syndicales, et dans leurs revendications d’un droit d’expression protégé.

Les organisations syndicales françaises FO, CGT, CFDT, UNSA et CFTC appuient donc fermement les demandes de la CES et de la CSI pour une protection des droits syndicaux et des libertés fondamentales en Turquie.

Une grève générale a eu lieu en début de semaine en Turquie, à l’appel de DISK, KESK et d’autres fédérations sectorielles.

FO est partie au projet de coopération de la CES « Coopération entre les syndicats turcs et européens » articulé autour des problématiques rencontrées par les jeunes travailleurs. Un séminaire de rencontre avait lieu cette semaine à Paris.