Les personnels de santé manifestent avec les retraités

Mobilisation par Evelyne Salamero

Mobilisation des retraités ce 8 octobre à Evreux dans l’Eure pour défendre leur pouvoir d’achat et contre la dégradation de leur condition de vie.

Les retraités étaient de nouveau des milliers à se mobiliser ce 8 octobre, à Paris et un peu partout en province, à l’appel de neuf de leurs organisations, dont l’Union confédérale des retraités-FO (UCR-FO), pour l’augmentation de leur pouvoir d’achat, mais aussi la création d’emplois à hauteur des besoins dans les Ehpad et le secteur de l’aide à domicile. Neuf organisations de santé, dont la fédération FO, ont donc appelé à se joindre à cette mobilisation.

Alors que le gouvernement prévoit de ne revaloriser en 2020 que les pensions inférieures à 2 000 euros, les retraités revendiquent une revalorisation de -toutes- les pensions ainsi que leur indexation sur les salaires, et non plus sur les prix, comme l’avait imposé la réforme de 1993. En toute logique, elles réclament le rattrapage du pouvoir d’achat perdu ces dernières années du fait de cette mesure.

Mais ce n’est pas tout. Les retraités demandent aussi la création de 40 000 postes pour les Ehpad et le secteur de l’aide à domicile.

Plusieurs organisations du secteur de la santé, parmi lesquelles cinq fédérations syndicales dont la fédération FO des services publics et de santé, ainsi que le collectif inter urgences et l’Amuf (médecins urgentistes de France) ont donc appelé à les soutenir et à faire de ce 8 octobre « avec les retraités » le premier temps fort de leur propre mobilisation. Le deuxième aura lieu le 15 octobre, notamment dans les Ehpad (où des grèves reconductibles sont en cours dans plusieurs établissements depuis la mi-septembre à l’initiative de la fédération FO), mais aussi dans les hôpitaux et les services de soins à domicile. Il englobera aussi les sapeurs-pompiers.

Ensemble pour défendre notre système de santé et d’action sociale

Dans un communiqué du 1er octobre, intitulé « Ensemble pour défendre notre système de santé et d’action sociale », les organisations de santé déclarent notamment : en grève depuis mars dernier, les services d’urgence montrent la voie aujourd’hui (…) Les mobilisations en cours appellent à l’élargissement et à la convergence des salariées des différents secteurs d’activité dans la santé et l’Action sociale qui portent des revendications partagées qui doivent être gagnées pour tous.

Elles exigent d’être reçues par la ministre de la Santé pour engager des négociations urgentes, portant notamment sur le recrutement de professionnels supplémentaires, la revalorisation générale des salaires, l’arrêt de toutes les fermetures de lits et de services, ainsi que la revalorisation de l’Ondam (objectif national des dépenses d’assurance maladie) avec un taux de progression des dépenses d’au moins 5% au lieu de 2,3% comme prévu par le gouvernement.

 

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante - Rubrique internationale

Sur le même sujet

14 propositions de l’UCR-FO pour un droit des retraités et personnes âgées à un habitat et un environnement adaptés

La Lettre de l’UCR-FO n°92 | La question du logement des retraités et personnes âgées par Union Confédérale des Retraités-FO

Le groupe de travail « Conditions de vie » a consacré une réunion à la question du logement. Il a repris les revendications qui avaient été exprimées dans une étude du Comité national des retraités et des personnes âgées, parue en mai 2006, à laquelle l’UCR-FO avait activement collaboré.

Ces retraités obligés de travailler pour (sur)vivre

Crise par Nadia Djabali

Le nombre de retraités qui travaillent pour arrondir leurs fins de mois est en constante augmentation. Un moyen de gonfler un peu les 687 € de pension mensuelle moyenne versée par la CNAV (hors régimes complémentaires et hors prélèvements sociaux).