Les policiers municipaux ont besoin de matériel approprié

Communiqué de la FSPS par Services publics et de Santé

Article publié dans le Dossier Coronavirus / Covid19
HAMILTON/REA

La Fédération des personnels des services publics et des services santé Force Ouvrière, a adressé mardi 24 un courrier au Premier ministre et au ministre de l’Intérieur leur demandant de prendre en compte les revendications légitimes des policiers municipaux en cette période de confinement.

En effet, à l’heure où s’élabore dans l’urgence un texte autorisant les policiers municipaux à participer à la prévention mais aussi au contrôle des contrevenants qui ne respecteraient pas les mesures gouvernementales, ces derniers se retrouvent confrontés à l’absence de matériel de protections individuelles.

En outre, notre Fédération s’inquiète de « la libre administration des collectivités territoriales » dont certains pourraient se prévaloir pour ne pas attribuer les matériels appropriés (Masque, lunette, gants …) aux motifs financiers ou de carence des équipements nécessaires.

Nous avons donc demandé que le projet impose aux élus locaux la fourniture des E.P.I. pour l’ensemble de nos collègues, qu’ils soient Policiers, Gardes champêtre, Agents de surveillance de la voie publique, et agents de surveillance de la ville de Paris …

Pour la fédération, demander aux policiers municipaux (troisième force de sécurité de France) de participer à la lutte contre le coronavirus, s’entend parfaitement dans la situation actuelle que traverse notre pays, encore faut il que ces derniers en assurant la sécurité de la population soient eux même protégés.

Services publics et de Santé Secrétaire général

Tous les articles du dossier

FO Métaux interpelle l’Etat sur le confinement

Toute l’actualité par Métaux

Face au Covid-19, l’ensemble du personnel hospitalier est soutenu par les Français ce qui est juste et remarquable, mais les nécessités portent avant tout sur les moyens de protection dont ils ont besoin. Aussi, ils demandent, et ce, à juste titre, afin de désengorger les hôpitaux et pour les aider, que les Français restent chez eux.