Les pouvoirs publics portent la responsabilité des violences et des provocations

Communiqués de FO par Enseignement, Culture et Formation professionnelle

La FNEC FP FO condamne les violences et les provocations commises à l’occasion des manifestations et rassemblements pour le retrait du projet de loi El Khomri. Les jeunes comme les salariés veulent le retrait du projet de loi Travail. Ils manifestent avec leurs organisations syndicales. Leur revendication, leur mobilisation sont légitimes.

La FNEC FP FO rappelle que c’est aux pouvoirs publics qu’il revient de garantir le droit à manifester, à se réunir, à s’organiser tout en assurant la sécurité des manifestants.

De la même manière, c’est aux pouvoirs publics qu’il revient d’assurer la sécurité des
personnels.

A plusieurs reprises, aux abords et à l’intérieur de lycées, des personnels ont été
agressés, notamment des personnels de direction. La FNEC FP FO condamne ces actes de violence contre des salariés. La FNEC FP FO tient par ailleurs à souligner que les décisions ministérielles soumettent les personnels de direction à des exigences contradictoires en les plaçant dans une situation ingérable. Il leur est demandé de laisser les établissements ouverts, et de veiller seuls à la sécurité des élèves et des personnels sans avoir les moyens nécessaires pour accomplir cette mission.

Pour la FNEC FP FO, une mesure urgente s’impose : retrait immédiat du projet de loi El Khomri.

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Le rachat des jours de RTT, la fin des 35h ?

Communiqués de FO par Frédéric Souillot

FO réitère sa revendication prioritaire : c’est l’augmentation des salaires qui redonnera du pouvoir d’achat aux salariés ! Et non pas une rustine, qui n’offre qu’une solution temporaire notamment parce qu’elle n’est applicable que pour les heures cumulées avant le 1er janvier 2022 et ce jusqu’au 31 (...)