Les principes républicains à l’épreuve de l’austérité et de l’autoritarisme

Éditoriaux de FO par Jean-Claude Mailly

Un quinquennat de baisse

2010-2015 : déjà cinq ans de gel du point d’indice dans la fonction publique. Gel qui, compte tenu des augmentations de prélèvements, accentue la baisse du pouvoir d’achat des salariés.

Par ailleurs, l’absence de coup de pouce au Smic pour l’ensemble des salariés confirme que l’augmentation du pouvoir d’achat des salaires n’est pas la priorité gouvernementale. Ce qui constitue un des éléments d’une logique d’austérité, logique qui percute également tous les services publics, au détriment des usagers et des agents qui y travaillent.

D’ailleurs le gouvernement, plutôt que d’aborder le dossier prioritaire du pouvoir d’achat, préfère consulter les syndicats et le patronat pour faciliter l’embauche dans les TPE-PME.

Là encore, pour les pouvoirs publics comme pour le patronat, la feuille de paye est l’ennemie de l’emploi.

Pour Force Ouvrière l’augmentation des salaires est une revendication prioritaire, tant pour des raisons sociales qu’économiques. Et elle doit être complétée par une réforme fiscale d’ensemble, à laquelle renoncent successivement tous les gouvernements.

Un autoritarisme inacceptable en outre-mer

À l’occasion du congrès de l’union départementale de Saint-Pierre-et-Miquelon, nous avons publiquement et fermement défendu les agents municipaux de la mairie de Saint-Pierre. La sénatrice- maire ayant une conception autoritaire du dialogue social, elle passe en force et ne respecte pas les règles, ce qui conduit à des situations de souffrance et à des logiques d’entrave syndicale.

L’union départementale, comme la fédération et la confédération apporteront dans les semaines à venir tous les soutiens nécessaires aux agents concernés, dont plus de la moitié ont adhéré à Force Ouvrière.

L’outre-mer n’échappera pas aux principes républicains. 

Abonnez-vous à la newsletter « Éditoriaux de FO »

Sur le même sujet

Déclaration de la commission exécutive confédérale FO du 9 septembre 2021

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière

Alors que la situation demeure sous l’emprise de la pandémie de Covid-19 et de ses conséquences sanitaires, économiques et sociales, la Commission exécutive confédérale FO réaffirme que la priorité doit être à la mise en œuvre des moyens indispensables pour protéger la santé de la population et des salariés en particulier, dont fait partie aujourd’hui la vaccination à laquelle chacun doit pouvoir accéder.