Les routiers fortement mobilisés pour bloquer la loi Travail

Emploi et Salaires par Evelyne Salamero

Article publié dans le Dossier Loi Travail
Après l’arrêt de leur grève (16 au 20 mai 2016), les chauffeurs routiers FO restent mobilisés contre la loi Travail.

La grève des salariés du transport routier de marchandises, reconductible, à l’appel de FO Transports, puis de la CGT et Sud, a débuté le 16 mai à 22h. FO a appelé ses troupes à suspendre les actions le vendredi 20 mai à midi.

De Dunkerque au Havre, en passant par Fos-sur-Mer, la grève des chauffeurs routiers a impacté les zones industrielles et les ports. Mais les grévistes ont pris soin de bloquer le transport de marchandises, pas les usagers.

Ils contestent particulièrement les conséquences que la loi Travail aurait sur la rémunération des heures supplémentaires, pour eux partie intégrante de leur rémunération au vu de la faiblesse du taux horaire.

Prochain rendez-vous pendant l’Euro de foot

Le projet de loi El Khomri, soulignent les routiers FO, place l’accord d’entreprise au-dessus de la convention de branche, qui ne s’appliquerait plus « qu’à défaut ». N’en déplaise au Premier ministre qui s’en est défendu pendant leur grève, cette inversion de la hiérarchie des normes est bel et bien inscrite noir sur blanc dans le projet de loi.

Entre temps le gouvernement a finalement dû concéder que les routiers avaient raison et, face à la mobilisation, leur a assuré qu’ils pourraient être exemptés sur ce point de l’application de la loi Travail...

FO a appelé ses structures à « suspendre » les actions le 20 mai à midi, insistant : « Suspendre ne veut en aucun cas dire “ arrêt des grèves et manifestations contre la loi Travail ”. » S’inscrivant dans l’appel à une manifestation nationale avec grève début juin, FO Transports et logistique a indiqué que son congrès (du 25 au 27 mai) prendra « toutes les décisions utiles et nécessaires aux modalités d’action pendant l’Euro de foot 2016 ». 

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante - Rubrique internationale

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

Tous en grève et dans les manifestations le 28 avril

Éditoriaux de FO par Jean-Claude Mailly

Le président du Medef se lâche, si tant est que ce n’était pas déjà le cas.
Il menace de ne plus négocier la convention d’Assurance chômage si le gouvernement ne lui donne pas satisfaction sur la loi Travail.
D’ici à ce qu’il défile pour demander le retrait pour des raisons opposées aux nôtres, il n’y a (...)

Loi travail : des évolutions, mais pas de sortie par le haut !

Emploi et Salaires par Yves Veyrier

[Mise à jour du 30 juin 2016 à 07H30] - Jean-Claude Mailly a déploré à sa sortie de Matignon, où il rencontrait le premier ministre et la ministre du travail, qu’une sortie par le haut ne se dessine pas.

Le gouvernement avait fait connaître les évolutions qu’il avait présentées aux députés de la commission des affaires sociales. Celles ci confirment le rôle et la primauté de la branche sur plusieurs thèmes (les salaires, les classifications, la formation professionnelle, la prévoyance, l’égalité professionnelle et la pénibilité).

49-3 bis repetita : une sortie par le bas

Communiqué de FO



En recourant une nouvelle fois au 49.3, arme constitutionnelle, le Premier ministre et le Président de la République effectuent un passage en force final sur un projet de loi ultra minoritaire.

Pour Force Ouvrière cela constitue de nouveau un véritable déni de démocratie.