Les salariés Kingfisher France mobilisés contre les délocalisations et les suppressions d’emplois

Commerce par Employés et Cadres

Communiqué de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière - Section fédérale du Commerce

Les comptables, gestionnaires administratifs, ainsi que le personnel du contrôle de gestion qui ont appris dans un communiqué vidéo de la patronne française du groupe britannique que leur activité était transférée à Cracovie en Pologne, se mobilisent pour défendre leur emploi en France.

Ces salariés qui se sont investis corps et âme dans leur travail et ont contribué pleinement à la prospérité de l’entreprise voient leur fidélité et leur engagement bien mal récompensés.

Force Ouvrière s’insurge contre la gestion low cost du personnel qui consiste pour augmenter les dividendes versés aux actionnaires, à supprimer des emplois, en délocaliser d’autres et dévaloriser ceux restants dans l’Hexagone.

La direction du groupe refuse pour l’instant de donner la moindre précision aux instances représentatives du personnel sur l’ampleur des postes concernés.

Force Ouvrière dénonce une attitude irrespectueuse, méprisante et irresponsable à l’égard des salariés potentiellement concernés qui les plonge dans la crainte, l’angoisse et le désarroi. En refusant de leur donner la moindre information quant à leur devenir, la direction attise chez les salariés potentiellement concernés colère et désespoir.

Ces annonces de suppressions d’emplois ne sont que les prémices d’une politique beaucoup plus ambitieuse qui vise à supprimer tous les métiers supports (considérés comme improductifs) dans les entreprises du groupe. Alors que dans le même temps, le groupe profite de dizaines de millions d’euros de ristourne fiscale payée par le contribuable français.

Ces mesures de rationalisation entraîneront inéluctablement de nouvelles suppressions de postes.

Tous les salariés sont donc concernés, c’est pourquoi Force Ouvrière les appelle à se mobiliser par la grève, les débrayages et les manifestations pour lutter contre cette politique low cost dévastatrice pour l’emploi, les salaires et les conditions de travail.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Les salariés de Castorama et Brico Dépôt s’adressent au président Macron

Emploi par Evelyne Salamero

Ils étaient mobilisés le 1er décembre à l’appel notamment de FO contre la délocalisation en Pologne de services administratifs de leurs entreprises. Les salariés de Castorama et Brico Dépôt, filiales du groupe britannique Kingfisher, ont adressé une lettre ouverte au président Macron, pour que le gouvernement intervienne contre « la fuite du travail ».

Commerce et banque : FO condamne des licenciements boursiers en cascade

Emploi et salaires par Clarisse Josselin

En amont de la manifestation contre le projet de réforme des retraites, la fédération des employés et cadres FEC-FO a organisé le 21 septembre une conférence de presse pour dénoncer les licenciements boursiers en cascade dans les secteurs du commerce et des banques. Des représentants des salariés de Conforama et Castorama ont apporté leur témoignage.

Plan de licenciement chez Selecta France

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Communiqué de FEC-FO - Section fédérale du Commerce & VRP
Lors du CSE du 7 octobre 2020, la direction de Selecta France a annoncé aux membres de l’instance un plan de licenciement de 492 salariés.
La Section FO de Selecta France condamne cette annonce qui entraîne la colère et l’incompréhension (...)