Licenciement abusif : le barème Macron épinglé au niveau européen

InFO militante par Clarisse Josselin, L’Info Militante

Le plafonnement par la France du montant des indemnités en cas de licenciement abusif viole la Charte sociale européenne. C’est la décision rendue, à l’unanimité de ses membres, par le Comité européen des droits sociaux du Conseil de l’Europe (CEDS). Le droit à une indemnité adéquate ou à une autre réparation appropriée au sens de l’article 24.b de la Charte n’est pas garanti, conclut le CEDS le 26 septembre. Il avait été saisi en 2018 par FO dans le cadre de ses actions menées pour obtenir le rejet du barème Macron imposé par ordonnance en 2017.

Réparer le préjudice à sa juste hauteur

Si ce dispositif a été validé par la Cour de cassation en mai dernier, l’OIT, de son côté, avait considéré en mars qu’il n’était pas exclu que dans certains cas, le préjudice subi soit tel que le barème ne permette pas de le réparer à sa juste hauteur.

FO continue son action à tous les niveaux pour que la France entende enfin les critiques, y compris européennes et internationales sur ce sujet.

Au niveau national, FO invite les défenseurs syndicaux à résister au barème et à demander une indemnisation déplafonnée.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet

Une victoire juridique européenne contre le plafonnement des indemnités : bonne nouvelle pour les travailleurs français !

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Frédéric Souillot

Le syndicat italien CGIL a obtenu gain de cause devant le Comité Européen des Droits Sociaux (CEDS) – organe officiel chargé d’interpréter la Charte Sociale Européenne – dans une décision publiée le 11 février dernier contre le plafonnement des indemnités pour licenciement injustifié introduit par le Jobs Act – une réforme du droit du travail italien de 2015 – similaire au plafonnement français introduit par les ordonnances travail de septembre 2017.

L’OIT invite la France à revoir sa copie sur le respect de la C158 sur le licenciement !

Communiqué de presse commun CGT et FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

L’Organisation Internationale du Travail s’est prononcée sur la réclamation déposée en 2017, et complétée en 2019, par la Confédération Générale du Travail (CGT) et la Confédération Générale du Travail - Force Ouvrière (CGT-FO) concernant le respect de la convention n°158 sur le licenciement à la lumière des (...)

Barème des prud’hommes : réaction de Force Ouvrière

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Frédéric Souillot, Secrétaire général de Force Ouvrière

La décision rendue ce jour par la Cour de cassation concernant le barème des indemnités prud’homales n’entame en rien le bien-fondé de la contestation portée par FO au regard de la convention 158 de l’OIT. FO renouvelle sa ferme opposition à ce barème impératif, destiné principalement à sécuriser les employeurs. Pour FO, la réparation doit, en toutes circonstances, être à la hauteur du préjudice réellement subi par le salarié et le juge doit pouvoir disposer d’une totale liberté pour fixer le montant des dommages et intérêts.