Licenciements chez Flybus : L’Etat actionnaire doit prendre responsabilités !

Fédération FEETS-FO par FEETS FO

Communiqué de la FEETS-FO

Flybus est une entreprise opérant sur la plateforme aéroportuaire de Roissy Charles-de-Gaulle dont l’activité principale est le transfert de passagers. Elle a généré 1,8 millions d’euros de bénéfice (CA de 15,8 millions d’euros) en 2019. Flybus appartient aussi depuis 2018 au groupe Transdev (dont le chiffre d’affaires s’est élevé en 2019 à 7,4 milliards d’euros) qui est détenu à 66 % par la Caisse des dépôts (dont le résultat financier agrégé pour 2019 s’établit à 2,7 Md€).

Suite à la crise sanitaire qui a frappé de plein fouet le secteur du transport aérien, l’État a mis en place des dispositifs d’aides financières pour les entreprises et leurs salariés : chômage partiel, PGE, report de paiement des cotisations sociales, dispositif d’APLD. Flybus est touchée comme le reste du secteur par les conséquences de la crise. Malgré l’existence d’alternatives, l’entreprise a choisi de sacrifier ses salariés.

Le 21 décembre 2020 la Direction de cette entreprise a lancé une procédure d’information-consultation auprès du CSE de l’entreprise dans le cadre d’ouverture d’un plan de sauvegarde de l’emploi ayant pour finalité le licenciement potentiel de plus d’1/3 des salariés.

La Covid-19 a généré une pandémie et une crise économique dont les salariés ne sont pas la cause. Mais l’État actionnaire à travers la Caisse des dépôts laisse faire cette casse sociale !

En conséquence, la FEETS-FO apporte tout son soutien au syndicat FO transport Flybus ainsi qu’aux salariés de l’entreprise qui se battent contre ce PSE. Les pouvoirs publics doivent prendre leurs responsabilités et empêcher ce plan de licenciements qui mènera inéluctablement les salariés de Flybus vers le chômage et la misère.

Les salariés de l’assistance en escale ne doivent pas servir de variable d‘ajustement !

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Congrès FO Métaux : aucun licenciement contraint, c’est possible

InFO militante par Evelyne Salamero, L’Info Militante

« Notre industrie, nos emplois ! » est le slogan officiel de la fédération FO de la métallurgie depuis plusieurs années. Mais à l’heure où la crise sanitaire menace d’emporter des dizaines de milliers d’emplois dans son sillage, les métallos FO l’ont réaffirmé avec une vigueur redoublée lors du 23e congrès de leur fédération, du 7 au 9 octobre, au Palais des Congrès Acropolis de Nice.

Résolution du Comité confédéral national de FO des 23 et 24 septembre 2020

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 23 et 24 septembre 2020, le CCN rappelle son indépendance à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques. Il réaffirme d’une façon générale son opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical, rappelant par là le préambule des statuts de la CGT-FO.