Licenciements, conditions de travail : Etat d’urgence dans les industries chimiques… et leurs grands sièges parisiens

Fédération FO Chimie par Fédéchimie

Communiqué de la Fédéchimie FO

La Fédéchimie FO ne peut accepter que, même bénéficiaires, les plus grands groupes de la branche s’affranchissent du Code du Travail, réorganisent et restructurent au détriment des salariés, au prétexte d’une pandémie au final bien profitable.

Comme si les PSE voire la fermeture de certains sites ne suffisaient pas et sûrement pour mieux les faire passer, la répression et les tentatives d’intimidation envers les représentants du personnel ne connaissent plus de limites.

Ainsi chez Chanel, les licenciements pour insuffisance professionnelle et objectifs non atteints en 2020 pleuvent sans tenir compte de la situation exceptionnelle liée à la pandémie. Des repos sont imposés sur des jours fériés chômés, des objectifs fixés sont inatteignables et les représentants du personnel n’ont pas accès aux documents auxquels ils ont droit. La Fédération a appris hier qu’une déléguée FO (par ailleurs cadre dans l’entreprise) est sous le coup d’une procédure de licenciement sans avertissement préalable, au moment où le syndicat n’a de cesse d’alerter dans l’entreprise sur les conditions de travail dégradées.

Dans ce contexte, la Fédéchimie FO a quitté la séance de négociation santé sécurité et conditions de travail à France Chimie, qui, à ce jour, refuse toujours de transposer les prérogatives et moyens des CHSCT liquidés par les ordonnances dans la branche ce qui, à fortiori en cette période, impacte la santé, la sécurité et les conditions de travail des salariés.

Dans tout le pays la situation est grave. Pour FO, dans ce contexte, le rôle des Organisations Syndicales n’est certainement pas de discuter sur des « fondamentaux » santé sécurité non contraignants pendant que les délégués qui osent résister dans les entreprises font l’objet de tentatives de liquidation et que les salariés se font licencier au goutte-à-goutte !

Fédéchimie Secrétaire général

Sur le même sujet

Déclaration de la Commission exécutive confédérale de FO du 17 septembre 2015

Communiqué de Force Ouvrière

Après la loi dite « Macron 1 » qui remet en cause des droits des salariés (travail le dimanche, licenciements, prud’hommes, etc.) celle dite « Rebsamen » qui affaiblit notamment le rôle des CHSCT et la réforme territoriale, la Commission Exécutive Confédérale s’adresse solennellement au gouvernement sur (...)

Résolution du Comité confédéral national de FO des 23 et 24 septembre 2020

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 23 et 24 septembre 2020, le CCN rappelle son indépendance à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques. Il réaffirme d’une façon générale son opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical, rappelant par là le préambule des statuts de la CGT-FO.