Culture

[Livre] « Gilets jaunes » : hypothèses sur un mouvement

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Si le mouvement est annoncé en décrue ce n’est pas le cas des ouvrages qui lui est consacré. Parmi eux, Hypothèses sur un mouvement, rassemblant des réflexions sur le sujet écrites par plus d’une vingtaine de chercheurs et universitaires.

Les éditeurs sont passés à la vitesse supérieure pour rattraper le mouvement dits des « gilets jaunes ». Soit une bonne dizaine d’ouvrages, pour l’instant, certains déjà annoncés et d’autres parus. Parmi ces derniers figure « Gilets jaunes » : hypothèses sur un mouvement, qui réunit sur ce sujet singulièrement médiatisé vingt-quatre textes, signés par des sociologues, géographes, historiens, philosophes, juristes, économistes et écrivains. Le tout en format plutôt court et évitant le jargon.

Au-delà des ronds-points

Sans surprise, ces textes ne s’inscrivent pas dans le traitement du mouvement style infos continues. Loin d’offrir sur un plateau témoignages ou simili-tranches de vie, l’ouvrage donne à lire analyses des causes et approches diverses et variées, ce qui n’étonnera pas à propos d’un mouvement abondamment décrit comme protéiforme, voire insaisissable.
De son côté, Force ouvrière soulignait récemment par la voix de son secrétaire général, Yves Veyrier, que "le mouvement des gilets jaunes c’est l’échec de ceux qui n’écoutent pas les syndicats" et leurs revendications. Salariales notamment.

On trouvera aussi bien dans ce livre une étude de la périurbanité, de cette « France moche », celle des ronds-points et des rocades stigmatisée il y a quelques années par le magazine Télérama, qu’un dialogue entre un philosophe et un écrivain (également philosophe), Tristan Garcia, auteur d’un essai sur les sans-grade, les oubliés et les vaincus, ceux dont l’histoire est écrite par les vainqueurs...

 

« Gilets jaunes » : hypothèses sur un mouvement, ouvrage collectif paru aux éditions La Découverte, en janvier 2019. 216 pages, 12 €.