[Livre] Le professeur Freud parle aux poissons

Culture par Corinne Kefes

La parabole du poisson

Le cerveau, voilà ce qui passionne Monsieur Freud : savoir comment il fonctionne, quelles sont les réflexions qui le parcourent, pourquoi tout le monde n’a pas la même façon de penser. Mais nos cerveaux sont tous si différents : comment s’y retrouver dans toutes ces circonvolutions ?

Alors, pour y voir plus clair, il décide d’aller à la pêche, à la pêche aux idées, pour comprendre ce qui se passe dans la tête des gens. Et là, quelle surprise, il trouve une carpe pas si muette que cela, à moins que Freud ne sache entendre ce qu’on ne dit pas...

À travers l’histoire de la carpe sont abordés les concepts fondateurs de la psychologie : les actes manqués, le sentiment de honte, la peur de savoir qui on est, les pulsions de vie et de mort, les traces indélébiles de l’enfance, le complexe d’Œdipe, la symbolique des rêves et enfin le célèbre trio : ça, moi et surmoi.

On assiste en quelque sorte à la naissance de cette discipline, élaborée autour d’une sorte d’illumination : pour déplier le cerveau, l’appréhender au mieux, il faut suivre le fil (de pêche) de la parole.

Cette exploration doit nous permettre d’affronter notre intime le plus profond pour démêler l’écheveau de nos pensées, trouver le point d’équilibre entre les trois facettes de notre personnalité qui sont les contradictions qu’on porte en chacun de nous.

 

Le professeur Freud parle aux poissons de Marion Muller-Collard – Nathalie Novi, éditions Les petits Platons, 63 pages, 14 euros.